Direction centrale de la lutte contre la criminalité grave et organisée

Accroche

La Direction centrale de la lutte contre la criminalité grave et organisée (DJSOC) est chargée de l’exécution de missions de police judiciaire spécialisées et de l’appui de ces missions relatives à la criminalité grave et organisée.

Missions et terrain d’action

La Direction centrale de la lutte contre la criminalité grave et organisée (DJSOC) est chargée de l’exécution de missions de police judiciaire spécialisées et de l’appui de ces missions relatives à la criminalité grave et organisée.

 

Appui spécialisé

La DJSOC offre un appui hautement spécialisé aux unités de la Police Intégrée et à d’autres partenaires externes nationaux et internationaux comme les douanes, les pompiers, Europol, etc. Les spécialistes de la DJSOC interviennent dans la détection et la verbalisation de la pornographie enfantine, l’identification des véhicules ou des pièces détachées de véhicules, les matières de santé publique (environnement et hormones), la sécurisation et le démantèlement des sites de production de drogues.
 

Plan national de sécurité

Le gouvernement fixe tous les quatre ans une liste de phénomènes criminels prioritaires.  La DJSOC élabore des programmes qui coordonnent les actions des différentes unités de la Police Judiciaire Fédérale pour lutter contre ces phénomènes (comme la traite des êtres humains, le trafic d’êtres humains, les stupéfiants, la criminalité informatique, etc.) ou des sujets ayant un rapport avec ces phénomènes ou étant liés à ceux-ci.
 

Gestion de l’information

La DJSOC est un pilier de la lutte contre le terrorisme grâce à la gestion de l’information, l’élaboration d’images liées aux radicalismes (extrêmes politiques, dérives sectaires, radicalisme religieux, terrorisme environnemental, etc.).
La DJSOC élabore et soutient la mise en œuvre d’outils visant à contribuer à la déstabilisation et/ou au démantèlement des organisations criminelles et des groupes d’auteurs.
 

Enquêtes

La DJSOC est chargée d’effectuer des enquêtes autonomes dans les domaines qui tombent sous la compétence de l’Office central pour la répression de la corruption ou OCRC (corruption publique, fraude et marchés publics, …), l’Office central pour la lutte contre la délinquance économique et financière organisée ou OCDEFO et la Federal Computer Crime Unit ou FCCU (criminalité informatique, en particulier les attaques sur les infrastructures critiques) et fournit un appui en ce qui concerne la criminalité informatique. Elle mène également des enquêtes en autonome dans le milieu militaire.

DJSOC

 

Et bien plus encore...

La DJSOC est également chargée de l’analyse criminelle opérationnelle et de l’élaboration de normes (formations, outils de travail) dans ce cadre, afin de déterminer une cohérence dans l’exécution des tâches allouées aux analystes criminels opérationnels de la Police Intégrée.

La DJSOC est le point de contact de la Police Fédérale dans d’autres nombreux domaines : le trafic illégal d’œuvres d’art, la fraude sportive, le phishing, les vols à mains armées, ...

Fonctionnement

La Direction centrale de la lutte contre la criminalité grave et organisée se compose de neuf divisions :

OCRC - Office central pour la répression de la corruption

L'OCRC (Office central pour la répression de la corruption) est une division d'enquêtes spécialisée dans le domaine de la corruption en général ainsi que dans les matières de fraudes aux subsides ou encore celles commises dans le cadre des marchés publics. Il assure aussi le point de contact « fraude sportive ». Par ailleurs, des officiers de liaison sont détachés à la Commission des jeux de hasard.
 

OCDEFO - Office central de la lutte contre la délinquance économique et financière organisée

L’OCDEFO est une division opérationnelle qui mène des enquêtes autonomes et en appui dans les matières financières suivantes : fraude au détriment de l’Union européenne, carrousels TVA de grande envergure, dossiers financiers complexes de dimension internationale et délits boursiers. L’OCDEFO est également une division d’appui pour toutes les enquêtes ECOFIN. En tout, 16 fiscalistes du SPF Finances y sont détachés. Des officiers de liaison sont détachés à la CTIF (Cellule de traitement des informations financières) et à l’OCSC (Organe pour la saisie et la confiscation des biens).

DJSOC Ecofin

 

FCCU - Federal Computer Crime Unit

La division FCCU mène des enquêtes autonomes concernant des attaques contre les infrastructures critiques et apporte un soutien aux divisions et sections de la DJSOC dans leurs tâches opérationnelles (OCRC, OCDEFO, i²-IRU, Child abuse et DJMM) ainsi qu’aux Regional Computer Crime Unit.

DJSOC FCCU

 

DJMM - Direction judiciaire en milieu militaire

La DJMM a pour tâche l’exécution de missions judiciaires spécialisées en milieu militaire, tant en Belgique qu’à l’étranger.
 

Direction des opérations

La Direction des opérations (ou DirOps) assure la coordination opérationnelle.

A ce titre, elle est le point de contact opérationnel unique pour la direction, gère le flux d'informations opérationnelles et coordonne le management de la recherche.

 En outre, la DirOps fournit un appui opérationnel au profit des autres services de la direction à savoir :

  • les fonctions BTS/GLI/CTI (techniques spéciales, gestion des indicateurs, écoutes téléphoniques) ;
  • l’analyse criminelle opérationnelle ;
  • le management de la recherche ;
  • la collaboration policière internationale (IPS) ;
  • les formations spécifiques (analyse criminelle opérationnelle, CCU, Ecofin).

Les sections suivantes fournissent un appui spécialisé :

  • Child abuse ;
  • Car identification ;
  • C.R.U. (Clan Lab Response Unit) ;
  • i² : Recherche internet, IRU (Internet Referral Unit) et point de contact pour l’UE IRU au sein d’Europol.
     

Stratégie & Plan national de sécurité

Le Plan national de sécurité (PNS) cite les phénomènes criminels prioritaires pour les quatre années à venir. 

Il existe des phénomènes faisant l'objet d'une attention particulière ou permanente, pour lesquels Stratégie & PNS se charge de l'élaboration d’une image, de l'échange d'informations au niveau national et international, de la coordination d’actions ciblées sur demande,...

Cette division comprend une section “Traite et trafic des êtres humains”, une section “Drogues”, une section « Vols”, une section “Armes”, une section “Santé publique” (FUPHEC - voir brochure ici) et une section « Analyses stratégiques ».

La division gère aussi les questions parlementaires relatives aux domaines traités par DJSOC.
 

DJSOC Ecofin

 

Politique & Gestion

La division Politique et gestion assure la gestion de la direction : relai des tâches PLIF (Personnel, Logistique, Informatique et Finances), communication et secrétariat de direction.
 

Groupes d’auteurs

La division Groupes d’auteurs gère l’approche transversale des groupes d’auteurs de nature polycriminelle :

  •  Motards (Highsider)
  • Turcs (Black sea)
  • Albanais (Balkan)
  • Italiens (Maffia)

     

Terrorisme

La division Terrorisme est chargée du suivi de la lutte contre le terrorisme, l'extrémisme violent et la radicalisation.

Elle est le point de contact national et international pour ces phénomènes, ainsi que le point de passage obligatoire pour toutes les informations dans ce domaine à l’Organe de coordination pour l'analyse de la menace ou OCAM. Elle fait également fonction de Point de contact national précurseurs (explosifs) et Belgian Bomb Data Centre (BDC).

Profils et compétences

La DJSOC c’est plus de 350 collaborateurs dont du personnel civil (ou CaLogs) :  islamologues, inspecteurs avec spécialisation particulière en Ecofin ou ICT, analystes stratégiques, analystes criminels, ingénieurs en informatique, et bien d’autres encore.

La DJSOC compte deux officiers de liaison à la Cellule de traitement des informations financières, quatre à l’Organe central pour la saisie et la confiscation et quatre à la Commission des jeux de hasard.

La DJSOC collabore avec de nombreux partenaires qui diffèrent d’une division/section à l’autre, de Myria, à l’OCAM, en passant par le parquet fédéral, l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé ou encore la Sureté de l’état et le comité R. La multitude de partenaires s’explique par les nombreuses fonctions et missions que remplit la DJSOC.

De nombreux profils sont recherchés lors des recrutements à la DJSOC : expert financier, ingénieur en informatique, bachelier en informatique, comptable, master en sciences économiques, en droit, en islamologie, turcologie, philosophies orientales.

Vous pouvez postuler en tant que CaLog directement via le site www.jobpol.be

Un emploi d’opérationnel vous tente ? Rejoignez-nous en tant qu’inspecteur principal avec spécialisation particulière ICT ou Ecofin (vacances d’emploi tous les deux ou trois ans sur www.jobpol.be).

De nombreuses possibilités existent également en interne et ce pour tous les grades : inspecteur, inspecteur principal, commissaire et commissaire divisionnaire.