Numéros d'urgence

Un cas d'urgence ?

Le numéro d’urgence “112” est le seul numéro d’urgence que vous pouvez appeler gratuitement, dans toute l’Europe, si vous avez besoin de l’aide urgente des services d’incendie, d’une équipe médicale ou de la police.

Si vous appelez, en Belgique, le numéro d’urgence 112 pour la police, vous serez transféré au numéro d’urgence 101. Vous pouvez, de ce fait, perdre un temps précieux. Si vous avez besoin de l’aide urgente de la police, nous vous conseillons dès lors de former directement le 101.

En un seul appel, vous recevrez toute l’aide dont vous avez besoin.

Si vous êtes dans une situation de détresse et que vous appelez le numéro d’urgence “112”, vous serez amené à communiquer les informations nécessaires à un opérateur du centre d’urgence. Sur la base de ces renseignements, l’opérateur détermine le type d’aide dont vous avez besoin et vous envoie une équipe médicale, un service d’incendie et/ou la police pour vous venir en aide.

Vous pouvez entrer en communication avec les centres d’appel 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Les opérateurs au sein des centres d’urgence sont toujours prêts à vous aider en cas de besoin. Ils vous rassurent, vous indiquent ce que vous devez faire, vous conseillent et préviennent alors les services de secours nécessaires.

Consultez l'aperçu des numéros d'appel d'urgence, des services de secours et d'autres numéros de téléphone utiles en Belgique.

 

Nous informons les personnes qui contactent les centres 100/101/112 que les communications téléphoniques reçues par les calltakers/préposés/opérateurs de ces centres 100/101/112 sont susceptibles d'être enregistrées et réécoutées dans deux cas:

- En vue de permettre l'intervention des services de secours et d'urgence en réponse aux demandes d'aide en vertu de l'article 125, § 1er, 3°, de la loi du 13 juin 2005 relative aux communications électroniques. Ces communications téléphoniques enregistrées peuvent être conservées pendant un délai d'un an.

- En vue d'un contrôle de qualité en vertu de l'article 128 de la loi du 13 juin 2005 relative aux communications électroniques. Ces communications téléphoniques enregistrées peuvent être conservées pendant un délai d'un mois.

Les personnes responsables du traitement de ces appels sont les membres du personnel des centres d'appel.

Par ailleurs, les témoignages transmis au numéro 0800/30 300 suite à la diffusion d'avis de recherche, sont enregistrés et conservés par la permanence de la Police judiciaire fédérale - Direction des opérations judiciaires.
Ils sont, si besoin, mis à la disposition des enquêteurs.
Ces communications téléphoniques sont conservées le temps nécessaire à la finalisation des enquêtes pour lesquelles les appels à témoins ont été diffusés.
Ces enregistrements tombent sous l'application de la loi du 8 décembre 1992 relative à la vie privée et de la Directive Ministérielle C-2005/09521 du 1er juillet 2005.