Police Aéronautique

La Police Aéronautique se charge des contrôles et de la surveillance aux frontières extérieures des six aéroports Schengen de Belgique.

Elle effectue des contrôles frontières et repère les documents d’identité faux et falsifiés ou tout autre type de criminalité à la frontière. Elle exécute en outre les missions policières quotidiennes au sein et aux alentours des aéroports, des interventions urgentes, des patrouilles (en tenue civile ou non), des actions et de la surveillance lors d’événements.

La Police Aéronautique est active dans les six aéroports Schengen de notre pays :

  • Brussels Airport
  • Brussels South Charleroi Airport
  • Liège Airport
  • Ostend-Bruges Airport
  • Antwerp Airport
  • International Airport Kortrijk-Wevelgem

La politique globale de la Police Aéronautique est déterminée conformément à la stratégie générale du pilier administratif de la Police Fédérale (DGA).

Missions

  • Le contrôle aux frontières extérieures;
  • L’exécution des tâches de police de base aux aéroports Schengen;
  • La fonction de police spécialisée;
  • S’adapter aux développements internationaux.

Vision

  • Exécuter un contrôle efficace et efficient aux frontières en étant constamment orienté vers le client;
  • Veiller à un déroulement harmonieux de la vie au sein des aéroports;
  • Eviter, gérer et solutionner les problèmes liés à la sécurité;
  • Protéger, aider et porter assistance aux personnes qui travaillent ou passent dans les aéroports;
  • Fournir un appui à l’ensemble des services de la Police Intégrée sur la base de l’expertise acquise;
  • Octroyer un service correct et veiller à une bonne collaboration avec les autorités, avec nos partenaires internes et externes, et surtout avec le citoyen;
  • Adopter une attitude axée sur la recherche de solutions et orientée clients et qualité;
  • Poursuivre le développement d’une fonction de police durable et d’excellence.

 

Missions

La Police Aéronautique est spécialisée dans le contrôle et la surveillance aux frontières extérieures sous tous ses aspects. Elle exécute également des tâches de police de base au sein des aéroports belges qui possèdent le statut Schengen. La Police Aéronautique fournit un appui dans le cadre de la fonction de police spécialisée, par exemple en matière de contrôle frontières ainsi que dans la détection de documents d’identité faux et falsifiés.

La Police Aéronautique effectue ces missions en tenant compte des attentes, des préoccupations et du sentiment de sécurité des passagers et des employés.

La Police Aéronautique est également en charge des éloignements demandés par l’Office des Etrangers en ce qui concerne les personnes qui ne remplissent pas les conditions permettant de séjourner sur le territoire national.

Contrôle frontières et surveillance frontalière

La Police Aéronautique exerce le contrôle aux frontières extérieures et assure la surveillance frontalière sous toutes ses facettes.

Afin de traiter le flux croissant de voyageurs, la Police Aéronautique a automatisé le processus de contrôle frontières au moyen des E-gates. Ce processus est supervisé par les contrôleurs frontaliers qui interviennent lors de HITS positifs (signalements) et détectent également tout comportement déviant de la part des voyageurs.

La Police Aéronautique lutte contre la criminalité frontalière comme le trafic et la traite des êtres humains

​​LPA

Éloignements

La Police Aéronautique s'inscrit dans la politique de migration. Dans ce contexte, elle accueille les voyageurs arrivant à l'aéroport et demandant l'asile.

La Police Aéronautique se charge des éloignements forcés de personnes, en assurant cette tâche de manière humaine et professionnelle, tout en faisant usage des moyens de contrainte de manière réfléchie et dans le respect des libertés et des droits individuels.

Fonction de police

La Police Aéronautique assure les tâches de police de base aux aéroports Schengen: l’accueil, le travail de proximité, la gestion des plaintes et des dépositions, la constatation de délits et d’accidents de la circulation, l’assistance aux victimes et le maintien de l’ordre public.

Par ailleurs, la Police Aéronautique veille à éviter, gérer et solutionner les problèmes liés à la sécurité en vue de protéger, aider et porter assistance aux personnes qui travaillent ou passent dans les aéroports.

La Police Aéronautique est également garante du déroulement harmonieux de la vie au sein des aéroports et adapte son fonctionnement aux développements internationaux.

LPA

General Aviation

Outre les six aéroports Schengen reconnus, la Belgique compte également 45 aérodromes plus petits (militaires et civils) ainsi qu’une soixantaine d’héliports actifs dans le domaine de la petite aviation.

La Police Aéronautique assure le suivi, le contrôle et la cartographie des vols extra-Schengen qui atterrissent aux postes de passage frontaliers prévus.

Dans les aéroports Schengen, la Police Aéronautique contrôle également la petite aviation en matière d’activités criminelles comme le trafic d’œuvres d’art, le trafic d’êtres humains,...

La Police Aéronautique peut aussi apporter un appui et une expertise dans le cadre d’accidents aéronautiques.

LPA

Un service de police spécialisé

La Police Aéronautique fournit son appui et son expertise à différentes composantes de la Police Intégrée, comme par exemple dans le cadre de documents de voyage faux et falsifiés, l'exécution et la participation à des actions et contrôles judiciaires en ce qui concerne le trafic de drogues et la traite des êtres humains.

Un service correct et une bonne collaboration avec ses autorités, ses partenaires internes et externes, et surtout avec le citoyen sont les préoccupations principales de la Police Aéronautique. Elle s’investit durablement dans une fonction de police d’excellence au sein des aéroports belges.

Alors que Brussels Airport est autant un aéroport cargo qu'un aéroport de passagers, les autres aéroports ont davantage évolué vers une partie déterminée du transport aérien. Les aéroports d'Ostende et de Bierset s'occupent principalement du transport de marchandises alors que Gosselies et Deurne se consacrent au transport de personnes. L'aéroport de Wevelgem est quant à lui spécialisé dans la General Aviation, c'est-à-dire le transport aérien au moyen d'appareils plus petits essentiellement utilisés par le monde des affaires.

Partenaires

La Police Aéronautique travaille en partenariat avec d’autres composantes de la Police Intégrée, des services publics et des services de sécurité. Voici ses principaux partenaires internes et externes:

  • Différentes entités de la Police Locale et Fédérale
  • Direction Générale du Transport Aérien (DGTA) – SPF Mobilité
  • Office des Étrangers (OE) – SPF Intérieur
  • Belgocontrol
  • Douane – SPF Finances
  • Sûreté de l’Etat – SPF Justice
  • CRC GLONS – SPF Défense

 

Contacts internationaux

La communauté aéronautique est un environnement international. Cela amène des contacts internationaux tels qu'AIRPOL et FRONTEX (European Border and Coast Guard Agency).

AIRPOL

AIRPOL est une initiative de la Police Fédérale belge dans le cadre de la présidence belge du Conseil de l’Europe en 2010. L’objectif est d’augmenter la sécurité générale dans les aéroports européens et dans l’aviation civile en collaborant de manière plus intensive et plus structurelle.

Plus de détails sur AIRPOL :

AIRPOL concentre ses activités sur trois domaines :

  • Fonction policière dans et autour des aéroports : toutes les missions de police de première ligne au sein et aux alentours des aéroports, que ce soit la criminalité aéronautique, la gestion des risques, la protection de VIP, le terrorisme,...;
  • Sécurité aérienne : toute action et réglementation nécessaire à la sécurisation de l’aviation civile (ex: Air marshals, passagers indisciplinés, contrôles d’accès et de sécurisation,…)
  • Sécurisation des frontières aériennes : tous les aspects des contrôles frontières, en collaboration étroite avec FRONTEX.

Le réseau AIRPOL est innovant par sa volonté d’atteindre une approche intégrée en partageant des expériences communes et en réalisant des synergies grâce à des actions de coopération transfrontalières (ex. : l’accompagnement d’un grand nombre de VIP lors d’un sommet européen, un accident d’avion ou une menace terroriste).

Les membres d’AIRPOL sont : la Belgique, les Pays-Bas, la Finlande, la Suède, la France, le Portugal, la Roumanie, la Bulgarie, l’Espagne, le Luxembourg, Chypre, le Danemark, l’Italie et le Royaume-Uni.

Plusieurs groupes de travail sont actifs au sein d’AIRPOL :

  • Behaviour detection
  • Insider threat
  • Intelligence
  • Exercices catastrophes
  • Nouvelles technologies
  • Sécurisation de la communauté aéroportuaire

 

FRONTEX

L’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes FRONTEX est chargée de la surveillance commune des frontières extérieures de l’Union européenne. Dans un premier temps, les membres de l’Union européenne ont eux-mêmes la tâche de surveiller les frontières extérieures. FRONTEX stimule la coopération entre les États membres et assure leur coordination. L’agence aide également à harmoniser les contrôles frontières au sein de l’Union européenne et offre une expertise et un appui technique aux instances de surveillance des frontières de tous les pays membres de l’Union européenne.

Ces dernières années, l’agence a vu ses compétences s’étendre grâce au nouveau corps de garde-frontières et garde-côtes (Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des États membres de l’Union européenne).

La Police Aéronautique collabore souvent avec FRONTEX dans le cadre de missions d’éloignement.

La Police Aéronautique participe également à des groupes de travail (lors de l’élaboration de nouveaux outils, par exemple) et recense parmi son personnel des membres du pool chargé des missions de surveillance des frontières à l’étranger (principalement liées à la spécialisation concernant des documents de voyage faux et falsifiés).