Direction des opérations de police administrative

La Direction des opérations de police administrative (DAO) constitue le premier point de contact pour tous les événements ayant un impact sur l’ordre public et la sécurité sur le territoire belge.

Missions et terrain d’action

Elle gère les renforts en personnel et en moyens pour répondre aux demandes d'appui formulées par les services de la Police Intégrée. Dépendant de la Direction générale de la police administrative, la DAO contribue au bon déroulement d’évènements d’envergure et/ou de dimension internationale ainsi qu’à la gestion de tout incident pouvant perturber l’ordre public et la sécurité.    

 

Fonctionnement  

La Direction des opérations de police administrative se compose des services suivants :    

  • le service Intelligence parcourt les réseaux sociaux à la recherche d’appels à des actions qui pourraient mettre en danger l’ordre et la sécurité publique. Il entretient aussi divers contacts avec tous les services de police et partenaires internes et externes. L’objectif : recueillir autant d’informations que possible sur les groupements et les évènements. Celles-ci sont ensuite traitées dans des rapports de police à l’attention des responsables des différents services d’ordre.    
     
  • le service ANPR établit et met à jour en permanence une liste des plaques d’immatriculation des véhicules utilisées par des personnes susceptibles de troubler l’ordre public. Lorsqu’un véhicule connu passe devant une caméra ANPR à proximité d’un événement, le responsable du service d’ordre de l’événement concerné reçoit un signalement. Les membres actifs au sein du service peuvent également, sur demande, rechercher un véhicule particulier pour connaître son itinéraire ou sa possible localisation.    
     
  • le service Renfort est responsable de l’engagement de l’appui spécialisé fourni notamment par les motards de la Police Fédérale de la Route ou par la Direction de la sécurité publique (arroseuse, team vidéo, police à cheval…). Elle gère aussi les renforts en personnel pour les différentes zones de police du pays. Dans certains cas, les étudiants en formation peuvent également être engagés. Lorsque toutes les possibilités en personnel et en matériel sont épuisées, il arrive qu’il soit fait appel aux pays voisins (principalement le Bénélux) en utilisant les accords de coopération existants.    
     
  • le service Permanence est le premier point de contact pour tout ce qui se passe en Belgique. Dès qu’un incident susceptible d’avoir un impact sur l’ordre public survient, il appartient au service Permanence d’informer le plus rapidement possible les bons services et les bonnes personnes et de prendre les mesures nécessaires.    
     
  • La cellule Sport,quant à elle,gère le suivi des supporters (à risques) connus, les mouvements de ces derniers, ou encore la transmission des informations vers les services de police (nationaux ou internationaux) où se déroulent ces événements.     
     

D’autres activités comme la coordination de l’approche des phénomènes nécessitent une réponse (partielle) de la police, comme par exemple le phénomène de la migration de transit. 
 

Profil et compétences  

Une fois la formation de base accomplie au sein d’une école de police, le candidat est en mesure de postuler à DAO. Aucune autre formation n’est requise. Le nouveau membre du personnel de DAO poursuit son apprentissage en intégrant l’unité.  

 

En savoir plus...

Clips et matériel audiovisuel

Direction des opérations de police administrative