https://www.police.be/5998/fr/actualites.rss fr Classic 21 Sécurité : Visibilité en hiver, comment bien voir ? https://www.police.be/5998/fr/actualites/classic-21-securite-visibilite-en-hiver-comment-bien-voir <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-12-13T10:02:31Z">Ven 13.12.2019 - 11:02</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15738"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/0caefddb7dab8fc8040d65c09c046bf0-1574939347%5B1%5D.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/0caefddb7dab8fc8040d65c09c046bf0-1574939347%5B1%5D.jpg?itok=Mq4O6aHN" width="400" height="225" alt="Classic 21 Sécurité : Visibilité en hiver, comment bien voir ?" /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Si être bien vu sur la route est essentiel, bien voir l’est tout autant. Et bien voir, ça regroupe tout un tas de précautions variées. Passons-les en revue...</p> </div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Tout d’abord, bien entendu, bien voir, ça signifie des vitrages propres. Vous pensez immédiatement au pare-brise et aux autres vitres de votre voiture. Il est important de les nettoyer régulièrement mais aussi de les dégager complètement du givre, de la buée ou de la neige. Trop souvent, on croise ce que j’appelle des conducteurs sous-mariniers parce qu’ils ont la même visibilité sur l’extérieur que dans un sous-marin, avec seulement un petit hublot dégagé devant leur nez. C’est vraiment une très mauvaise idée que de circuler dans ces conditions. Pour info, des vitrages sales ou embués n’ont pas pour seule conséquence de moins bien voir, mais aussi de vous éblouir davantage quand les rayons du soleil ou de phares de voiture les traversent !</p> <p>Attention, les vitrages de l’habitacle sont loin d’être les seuls vitrages qu’il faut tenir propres et dégagés. Vous avez aussi les différents feux et les rétroviseurs qui doivent être impeccables. L’un comme l’autre participent à une bonne vision.</p> <p>Pour les porteurs de lunettes également, il est important de nettoyer celles-ci avant de prendre la route. Comme pour le pare-brise, un film gras sur des lunettes favorise l’éblouissement !</p> <p>Détenir des lunettes de soleil toute l’année aide aussi à bien voir, mais l’hiver, le soleil est encore plus souvent éblouissant qu’en été car il est souvent bas sur l’horizon au moment où vous circulez !</p> <p>Pour les motards, c’est avec la visière de leur casque qu’ils doivent être aux petits soins. Attention à utiliser les bons produits et les bons chiffons pour ne pas rayer cette visière. Lisez le mode d’emploi du casque ou demandez conseil à votre revendeur !</p> <p>Enfin, bien voir, c’est aussi bouger le corps. Vos yeux, votre tête et votre tronc doivent être utilisés pour aller chercher en permanence les informations importantes où elles se trouvent. Ça veut dire regarder loin devant soi, consulter très régulièrement ses rétroviseurs, mais aussi tourner la tête pour gommer l’angle-mort avant de dépasser ou de changer de direction, ou encore se pencher en avant pour avoir une meilleure visibilité dans un carrefour dangereux.</p> <p>Enfin, bien voir, c’est aussi anticiper en portant le regard en direction des sources potentielles de risque. Y a-t-il un piéton sur le trottoir proche du passage que je m’apprête à franchir ? Le cycliste qui tourne la tête derrière lui ne va-t-il pas bientôt changer de direction ? Un piéton ne risque-t-il pas de surgir du bus qui commence à débarquer ses passagers ?</p> <p>Vous l’avez compris, bien voir, ça ne se résume pas à bien regarder devant soi, mais ça nécessite un bon entretien de tout ce qui peut vous aider à observer le trafic et une utilisation active de votre vue et de votre corps.</p> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15738"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15738"> </div> </div> </div> Fri, 13 Dec 2019 10:02:31 +0000 Police Fédérale 15738 at https://www.police.be/5998 Surfons Tranquille: Méfiez-vous de l’application « SnapTube » https://www.police.be/5998/fr/actualites/surfons-tranquille-mefiez-vous-de-lapplication-snaptube <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-12-10T09:55:57Z">Mar 10.12.2019 - 10:55</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15726"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/20191210-surfons-picture.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/20191210-surfons-picture.jpg?itok=6aN2V5lj" width="400" height="229" alt="Surfons Tranquille: Méfiez-vous de l’application « SnapTube » " /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>L’application SnapTube connait un grand succès auprès de la jeune génération. Les pirates informatiques en profitent donc pour y intégrer un logiciel malveillant. Prudence ! </p> </div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Vous utilisez peut-être l’application SnapTube pour télécharger des vidéos Youtube et les consulter hors ligne. A ce jour, celle-ci a été installée sur plus de 40 millions de smartphones. De quoi attirer l’intérêt des pirates informatiques. Ceux-ci ont réussi à y intégrer un logiciel malveillant. « <em>Les experts de la société Upstream ont constaté que leur plateforme Secure-D avait bloqué plus de 70 millions de demandes de transactions suspectes qui étaient liées à l’application SnapTube</em> », explique le commissaire Olivier Bogaert, de la Federal Computer Crime Unit. « <em>Concrètement, via l’application, les pirates vont diffuser des publicités qui ne seront pas visibles sur l’écran de l’utilisateur mais qui vont pouvoir générer des clics et des achats parce que diffusées sur les écrans d’autres utilisateurs qui sont par exemple amis de celui dont le smartphone est infecté. </em>» </p> <h3>91 millions de préjudice </h3> <p>Les experts ont également remarqué que SnapTube, une fois piratée, générait des appels et SMS payants et abonnait son utilisateur à des services payants. Le préjudice estimé s’élève déjà à 91 millions de dollars ! «<em> Les développeurs de l’application rejettent toute responsabilité et évoquent le fait que ce kit de développement a été installé à leur insu. Ils disent ne pas avoir eu d’informations au sujet de cette activité.</em> » </p> <p>Si vos enfants ont installé cette application, vérifiez bien la facture associée à leur numéro de téléphone et le relevé de votre carte de crédit. « Notre dernier conseil sera de retirer l’application et de procéder à une analyse approfondie du smartphone avec un logiciel de sécurité », termine Olivier Bogaert. Pour ce faire, rendez-vous sur le site AV-TEST et la rubrique dédiée à Android.  </p> <p> </p> </div> <div class="field field--name-field-video field--type-video-embed-field field--label-hidden field--item"><div class="video-embed-field-responsive-video form-group"><iframe width="854" height="480" frameborder="0" allowfullscreen="allowfullscreen" src="https://www.youtube.com/embed/2JYvF_webbA?autoplay=0&amp;start=0&amp;rel=0"></iframe> </div> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15726"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15726"> </div> </div> </div> Tue, 10 Dec 2019 09:55:53 +0000 Police Fédérale 15726 at https://www.police.be/5998 Un « Wall of Memory » en hommage aux policiers décédés https://www.police.be/5998/fr/actualites/un-wall-of-memory-en-hommage-aux-policiers-decedes <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-12-07T13:07:50Z">Sam 7.12.2019 - 14:07</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15714"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/IMG_20191207_114357.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/IMG_20191207_114357.jpg?itok=psHw3urc" width="400" height="300" alt="Un « Wall of Memory » en hommage aux policiers décédés" /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>En cette Journée de la Police Intégrée, un « Wall of Memory » a été inauguré en hommage aux membres de la Police Fédérale et de la Police Locale décédés en service. Les familles des défunts ont assisté à ce moment de recueillement.</p> </div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Depuis la réforme des polices entrée en vigueur le 1er janvier 2001, 27 policiers fédéraux et locaux sont malheureusement décédés dans l’exercice de leur fonction. Un « Wall of Memory » a été inauguré ce jour pour les commémorer, entretenir leur souvenir et mettre des visages sur ce triste chiffre. Un lieu permanent est ainsi dédié aux collègues décédés, au cœur même du bâtiment principal policier de Bruxelles, le Polis Center, où travaillent chaque jour côte à côte des centaines de policiers fédéraux et locaux.</p> <p>En plus de ce mur, un livre du souvenir a également été ouvert et permet aux personnes qui le souhaitent d’inscrire quelques mots à la mémoire de ceux qui ont perdu la vie alors qu’ils œuvraient pour la sécurité des citoyens.</p> <p>Des membres des familles des collègues décédés ont assisté à la cérémonie. Ils ont été accueillis par Marc De Mesmaeker, commissaire général de la Police Fédérale, et Michel Goovaerts, chef de corps de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles. Le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem était également présent, ainsi que des nombreux chefs de corps des zones de police concernées.</p> <p>Au moment de l'inauguration du mur de la memoire, le commissaire général Marc De Mesmaeker s’est adressé aux participants avec un message de solidarité inconditionelle: « Louons les efforts et les actes de nos policières et policiers. Soyons reconnaissants. Soyons fiers. Soyons sans cesse à leurs côtés : physiquement, de par nos actes et décisions mais aussi de par nos pensées aux fallen ones. »</p> <p><em>C’est le 7 décembre 1998 qu’a été promulguée une nouvelle loi sur la Police Intégrée, structurée à deux niveaux. Depuis lors, le 7 décembre a été proclamé Journée de la Police Intégrée. Cette journée est chaque année l’opportunité de revenir sur les années écoulées, et de se remémorer les moments agréables du travail policier, mais aussi les plus douloureux</em></p> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15714"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15714"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/IMG_20191207_110951.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="1" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_gallery/public/photos/IMG_20191207_110951.jpg?itok=w-KhFcwF" width="273" height="205" alt="Un « Wall of Memory » en hommage aux policiers décédés" /> </a> </div> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/IMG_20191207_114628.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="2" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_gallery/public/photos/IMG_20191207_114628.jpg?itok=HCj37ekW" width="273" height="205" alt="Un « Wall of Memory » en hommage aux policiers décédés" /> </a> </div> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/IMG_20191207_111638.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="3" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_gallery/public/photos/IMG_20191207_111638.jpg?itok=6U0u95cv" width="273" height="205" alt="Un « Wall of Memory » en hommage aux policiers décédés" /> </a> </div> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/IMG_20191207_111713.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="4" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_gallery/public/photos/IMG_20191207_111713.jpg?itok=5av-tz8i" width="273" height="205" alt="Un « Wall of Memory » en hommage aux policiers décédés" /> </a> </div> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/IMG_20191207_111747_1.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="5" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_gallery/public/photos/IMG_20191207_111747_1.jpg?itok=dEiodMTI" width="273" height="205" alt="Un « Wall of Memory » en hommage aux policiers décédés" /> </a> </div> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/IMG_20191207_114855.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="6" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_gallery/public/photos/IMG_20191207_114855.jpg?itok=Q0ySSF5C" width="273" height="205" alt="Un « Wall of Memory » en hommage aux policiers décédés" /> </a> </div> </div> </div> </div> Sat, 07 Dec 2019 13:07:49 +0000 Police Fédérale 15714 at https://www.police.be/5998 Classic 21 Sécurité : Placer une dashcam dans votre véhicule ? https://www.police.be/5998/fr/actualites/classic-21-securite-placer-une-dashcam-dans-votre-vehicule <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-12-06T10:31:47Z">Ven 6.12.2019 - 11:31</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15711"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/42cda5843a11b6674212bb82e5a0c3ad-1574937392%5B1%5D.png"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/42cda5843a11b6674212bb82e5a0c3ad-1574937392%5B1%5D.png?itok=0Qg9oJTD" width="400" height="225" alt="Classic 21 Sécurité : Placer une dashcam dans votre véhicule ?" /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Ces derniers temps, nous avons reçu plusieurs mails d’internautes nous demandant des renseignements sur la légalité des dashcams. Une dashcam est une caméra fixée sur le pare-brise d’un véhicule et qui filme au minimum ce qui se passe à l’avant de celui-ci, mais il en existe des plus perfectionnées qui filment aussi vers l’arrière. Placer une telle caméra n’est pas interdit, mais est soumis à différentes conditions.</p> </div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Un particulier peut utiliser une dashcam par exemple pour filmer la route de ses vacances. S’il  utilise cet enregistrement uniquement pour "des finalités personnelles ou domestiques" (par exemple se repasser les images à la maison ou dans le cercle familial), la Loi Vie Privée ne s’applique pas et il ne doit donc pas se conformer aux règles de cette loi. En cas de diffusion publique, les règles de protection de la vie privée et du droit à l’image s’appliqueront. Une déclaration de la caméra sur le site <a href="http://www.declarationcamera.be/" target="_blank">www.declarationcamera.be</a> est aussi nécessaire.</p> <p>Mais la plupart du temps, les acheteurs veulent utiliser les images de la dashcam à des fins de preuves en cas d’accident. Dans ce cas, c’est aussi autorisé, mais uniquement pour la gestion de ses propres contentieux. Une déclaration de la caméra est bien entendu aussi obligatoire. Le propriétaire devra également effacer les images le soir si rien de problématique ne s'est produit pendant la journée, et, en cas d’accident, il devra signaler immédiatement à l’autre partie qu’il détient des images filmées.</p> <p>Pour plus d’explications sur les dashcams <a href="https://www.autoriteprotectiondonnees.be/cameras-0" target="_blank">cliquez ici</a></p> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15711"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15711"> </div> </div> </div> Fri, 06 Dec 2019 10:31:47 +0000 Police Fédérale 15711 at https://www.police.be/5998 Surfons Tranquille: Les objets connectés ne sont pas sans risque ! https://www.police.be/5998/fr/actualites/surfons-tranquille-les-objets-connectes-ne-sont-pas-sans-risque <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-12-04T09:00:00Z">Mer 4.12.2019 - 10:00</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15708"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/ring-doorbell.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/ring-doorbell.jpg?itok=1T5t2crg" width="400" height="225" alt="Ring" /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Les objets connectés occupent de plus en plus de place dans notre quotidien. Néanmoins, la vigilance est de mise, notamment par rapport aux sonnettes connectées. Explications… </p> </div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Les objets connectés sont de plus en plus populaires. Si vous avez acheté une sonnette connectée de la marque RING, prudence. Le boîtier sans fil disposant d’une caméra se connecte à votre WiFi et vous permet de découvrir le visage de votre visiteur via l’application installée sur votre smartphone. « Au moment de l’installation, l’application va envoyer au boitier les informations de connexion de votre réseau WiFi. Sauf que le laboratoire de sécurité BitDefender a découvert que ces informations étaient totalement lisibles et que le protocole d’échanges d’information n’était pas du tout sécurisé », prévient Olivier Bogaert. Un pirate ou un voisin malveillant pourrait donc prendre connaissance de l’identifiant et du mot de passe du réseau WiFi… « Les chercheurs de BitDfender ont découvert qu’il était possible de déconnecter le boitier de la sonnette du réseau WiFi grâce à des applications tierces. Et en obligeant l’utilisateur à relancer le processus de connexion, le pirate va pouvoir récupérer les données lui permettant d’accéder au réseau WiFi », explique le commissaire de la Federal Computer Crime Unit. </p> <h2>Difficile de retrouver l’arnaqueur </h2> <p>Le pirate pourra donc s’en servir pour se connecter sur un site de petites annonces et se faire passer pour un vendeur ou un acheteur en expliquant qu’il ne peut rencontrer son interlocuteur car il est en déplacement à l’étranger. « Il précisera alors qu’il est fait appel à une société de livraison pour venir apporter ou venir chercher l’objet concerné et s’occuper du paiement. Avec le système de piratage décrit, vous l’aurez compris, si une personne tombe dans le piège, il sera évidemment difficile de retrouver l’arnaqueur. » </p> <p>Heureusement, BitDefender a prévenu la firme RING et une mise à jour du système est disponible depuis le 5 septembre. Si vous utilisez une sonnette de ce type, vérifiez bien que cette mise à jour a été effectuée !  </p> </div> <div class="field field--name-field-video field--type-video-embed-field field--label-hidden field--item"><div class="video-embed-field-responsive-video form-group"><iframe width="854" height="480" frameborder="0" allowfullscreen="allowfullscreen" src="https://www.youtube.com/embed/JDkMq8V2HyM?autoplay=0&amp;start=0&amp;rel=0"></iframe> </div> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15708"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15708"> </div> </div> </div> Wed, 04 Dec 2019 08:22:46 +0000 Police Fédérale 15708 at https://www.police.be/5998 Contacts: Rue scolaire et rue cyclable https://www.police.be/5998/fr/actualites/contacts-rue-scolaire-et-rue-cyclable <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-11-30T12:00:00Z">Sam 30.11.2019 - 13:00</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15636"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/vlcsnap-2019-11-14-13h59m13s871.png"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/vlcsnap-2019-11-14-13h59m13s871.png?itok=6JLmxUwE" width="400" height="231" alt="Contacts: Rue scolaire et rue cyclable" /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Focus cette semaine sur deux types de rues particulières, les rues scolaires et les rues cyclables. Ces concepts sont relativement récents et de ce fait, sans doute encore fort méconnus… Explications ! </p> </div> <div class="field field--name-field-video field--type-video-embed-field field--label-hidden field--item"><div class="video-embed-field-responsive-video form-group"><iframe width="854" height="480" frameborder="0" allowfullscreen="allowfullscreen" src="https://www.youtube.com/embed/qfX11iPku0I?autoplay=0&amp;start=0&amp;rel=0"></iframe> </div> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15636"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15636"> </div> </div> </div> Sat, 30 Nov 2019 12:00:00 +0000 Police Fédérale 15636 at https://www.police.be/5998 La lutte contre les organisations criminelles albanaises au centre d’un meeting https://www.police.be/5998/fr/actualites/la-lutte-contre-les-organisations-criminelles-albanaises-au-centre-dun-meeting <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-11-29T13:16:05Z">Ven 29.11.2019 - 14:16</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15676"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/Meeting_photo1%20%281%29.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/Meeting_photo1%20%281%29.jpg?itok=w2D2t1DZ" width="400" height="298" alt="La lutte contre les organisations criminelles albanaises au centre d’un meeting" /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>La lutte contre les organisations criminelles - et notamment l’impact permanent et international des activités criminelles de la mafia albanaise - constitue une des priorités de la Police Fédérale et du parquet fédéral. Dans ce cadre, le directeur général de la Direction générale de la police judiciaire, Éric Snoeck, le directeur judiciaire d’Anvers, Stanny De Vlieger et le directeur judiciaire de Mons-Tournai, François Farcy ont organisé un meeting à Anvers ces 28 et 29 novembre 2019.</p> </div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Des experts policiers et douaniers venus des services d’analyse d’Europol, des différents pays-membres d’Europol et de pays tiers – parmi lesquels l’Italie, la France, les Pays-Bas, la Grande Bretagne, l’Allemagne, l’Espagne, la Suède, la Norvège et même l’Australie - étaient réunis ce jeudi et ce vendredi à Anvers. Une minute de silence en hommage aux victimes du tremblement de terre qui a durement touché l’Albanie a précédé la séance de travail. Le meeting s’est tenu grâce au support d’Europol et au projet Europol @ON pour la lutte contre les organisations criminelles de type mafieux piloté par la DIA italienne. Ce rendez-vous a permis aux participants d’échanger leurs expériences et connaissances avec leurs collègues de la Police Judiciaire Fédérale en présence du procureur fédéral et de plusieurs magistrats.</p> <p>La lutte contre les organisations criminelles constitue une des priorités de la Direction générale de la police judiciaire et du parquet fédéral. Le diagnostic en Belgique et dans de nombreux pays européens montre une omniprésence des groupes criminels et des clans albanophones dans presque tous les domaines de la criminalité organisée : trafic de drogues (cocaïne, héroïne, cannabis), plantations de cannabis, traite des êtres humains (immigration clandestine et prostitution), vols organisés, blanchiment,…</p> <h3>Une menace permanente</h3> <p>Spécifiquement, l’activité des clans albanais dans le trafic international de cocaïne dans et en liaison avec le port d’Anvers constitue une menace permanente notamment dans la lutte de « territoire » que se livrent ces derniers temps différentes organisations criminelles pour le contrôle du trafic ou de certaines activités (commanditaires, rip off, transports, …).</p> <p>« Avec une expérience de vingt ans dans la lutte contre la mafia albanaise en Belgique et un focus particulier sur le rôle de celle-ci dans le trafic de cocaïne dans le port d’Anvers, la Police Fédérale belge était un endroit tout désigné pour accueillir ses homologues confrontés à travers toute l’Europe aux activités criminelles croissantes de cette réelle mafia dont sa population reste malheureusement souvent la première victime », termine le Directeur judiciaire de la Police Judiciaire Fédérale de Mons-Tournai, le commissaire divisionnaire François Farcy.</p> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15676"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15676"> </div> </div> </div> Fri, 29 Nov 2019 13:16:05 +0000 Police Fédérale 15676 at https://www.police.be/5998 Classic 21 Sécurité : Signaler un problème d'infrastructure https://www.police.be/5998/fr/actualites/classic-21-securite-signaler-un-probleme-dinfrastructure <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-11-29T10:37:32Z">Ven 29.11.2019 - 11:37</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15673"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/87622fb00c40be07dd5a9050b1823e20-1574768104%5B1%5D.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/87622fb00c40be07dd5a9050b1823e20-1574768104%5B1%5D.jpg?itok=ONqDmQz2" width="400" height="225" alt="Classic 21 Sécurité : Signaler un problème d&#039;infrastructure" /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Les usagers se plaignent régulièrement de problèmes d’infrastructure ou de signalisation… Mais plus souvent entre eux qu’auprès de l’autorité compétente pour les résoudre. Pourtant, même si les gestionnaires de voirie ont des agents qui circulent et peuvent signaler les problèmes à leur administration, il peut parfois se passer du temps avant qu’un de ces agents ne remarque un problème que vous avez pu observer de votre côté. Dès lors, plutôt que de râler dans votre coin, n’hésitez pas à faire suivre vos constatations à celui qui peut y faire quelque chose.</p> </div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Il faut tout d’abord savoir quelle administration contacter.</p> <p>Les autoroutes et les routes de liaisons importantes sont gérées par les trois régions. Les autres routes, par les villes et communes. Donc, si vous voulez signaler un nid-de-poule dans votre quartier, ce sera sans doute le service travaux de votre commune qu’il faudra joindre. Si c’est sur un axe plus important, selon la région, ce sera les services wallons, bruxellois ou flamands qu’il faudra activer. Tous peuvent être contactés par des formulaires assez faciles à trouver sur internet ou via téléphone. Vous trouverez des liens au bas de cet article.</p> <p>Notons aussi l’apparition depuis quelques années d’applications qui permettent de signaler des problèmes aux administrations qui les utilisent. Je pense à BetterStreet, à Fix My Street ou encore à Vigilo, qui ont l’avantage de permettre d’ajouter facilement des photos du problème rencontré. Une photo est bien entendu un plus pour l’administration qui doit traiter le problème. Ces applications peuvent vite devenir addictives par leur facilité d’emploi, veillez donc à ne pas noyer les administrations de signalements intempestifs, ce qui serait contre-productif.</p> <p><strong>Attention, si le problème rencontré est vraiment très grave et nécessite une intervention immédiate, un signalement à la police via le numéro 112 est bien entendu préférable. Nous pensons par exemple à un effondrement de la chaussée, pour lequel se contenter d’envoyer un e-mail ne sera pas le plus indiqué.</strong></p> <p>Dernier point, ce n’est pas parce que vous avez signalé un problème qu’il sera résolu dans l’heure. Les gestionnaires de voirie ne manquent pas de travail et n’ont pas non plus toujours le budget pour faire tout de suite tous les aménagements souhaités. Un peu de patience et quelques rappels seront parfois nécessaires pour obtenir un résultat, mais en même temps, qui ne demande rien, n’a rien !</p> <p><strong>Pour signaler un problème sur autoroute ou route régionale :</strong></p> <p>En Wallonie : <a href="https://www.wallonie.be/fr/demarches/signaler-un-probleme-sur-les-autoroutes-ou-routes-regionales-ou-leurs-infrastructures" target="_blank">www.wallonie.be/fr/demarches/signaler-un-probleme-sur-les-autoroutes-ou-routes-regionales-ou-leurs-infrastructures</a></p> <p>Pour Bruxelles : numéro vert <a target="_blank">0800/94.001</a></p> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15673"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15673"> </div> </div> </div> Fri, 29 Nov 2019 10:37:32 +0000 Police Fédérale 15673 at https://www.police.be/5998 Surfons Tranquille: L’image de personnalités utilisée pour des arnaques https://www.police.be/5998/fr/actualites/surfons-tranquille-limage-de-personnalites-utilisee-pour-des-arnaques <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-11-26T11:01:09Z">Mar 26.11.2019 - 12:01</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15661"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/20191126-surfons-image-fr.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/20191126-surfons-image-fr.jpg?itok=kg83hcgr" width="346" height="300" alt="Surfons Tranquille: L’image de personnalités utilisée pour des arnaques " /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Le SPF Economie a reçu 147 signalements pour des publicités invitant à découvrir des investissements avec garantie d’intérêts élevés. Des visages de personnalités sont utilisées sans leur autorisation pour inspirer confiance. Prudence ! </p> </div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Le SPF Economie nous met en garde : de fausses annonces utilisant l’identité de personnalités circulent sur les réseaux sociaux. « <em>L’inspection économique a notamment reçu 147 signalements pour des publicités qui, généralement, nous invitent à découvrir des investissements avec garanties d’intérêts élevés. Ce sont, le plus souvent, les cryptomonnaies, comme le bitcoin, qui sont mises en avant et nous découvrons le visage de personnalités connues pour renforcer notre confiance et nous convaincre que nous ne devons pas hésiter </em>», prévient le commissaire Olivier Bogaert.  </p> <p>Les identités de François de Brigode, Laurent Mathieu, Félicien Bogaerts, Stromae, Sandrine Corman, Sara de Paduwa, Maria Del Rio ou encore Angèle ont été utilisées pour proposer des investissements financiers, des produits de beauté ou encore des gélules minceur. « <em>Les personnes réagissant aux notifications sont alors renvoyées vers un site dans lequel elles vont découvrir le soi-disant témoignage de ces personnalités qui expriment leur joie face à l’investissement réalisé ou après avoir développé leurs propres produits de beauté</em> », explique le commissaire de la Federal Computer Crime Unit. </p> <h3>Mauvaise qualité ou plus aucune trace </h3> <p>Les visiteurs créent alors un compte et versent les sommes réclamées. Ceux qui s’imaginaient obtenir un plantureux bénéfice ne reçoivent plus aucune nouvelle et ceux qui avaient commandé des produits se retrouvent avec un prélèvement lié à un abonnement ou des produits de mauvaise qualité. « <em>Le SPF Economie nous invite donc à ne pas nous laisser séduire par ces annonces alléchantes, à lire attentivement les conditions générales et les contenus des contacts et à se documenter au sujet de ces annonceurs.</em> » </p> <p>Un dernier conseil : ne communiquez aucune donnée personnelle ou bancaire. Et n’hésitez pas à signaler ces contenus sur le site <a href="http://pointdecontact.belgique.be " target="_blank">pointdecontact.belgique.be </a></p> <p>Lien SPF Economie: <a href="https://news.economie.fgov.be/182148-attention-aux-fausses-annonces-sur-les-reseaux-sociaux" target="_blank">https://news.economie.fgov.be/182148-attention-aux-fausses-annonces-sur-les-reseaux-sociaux</a></p> <p> </p> </div> <div class="field field--name-field-video field--type-video-embed-field field--label-hidden field--item"><div class="video-embed-field-responsive-video form-group"><iframe width="854" height="480" frameborder="0" allowfullscreen="allowfullscreen" src="https://www.youtube.com/embed/ktx8kVVTYd8?autoplay=0&amp;start=0&amp;rel=0"></iframe> </div> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15661"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15661"> </div> </div> </div> Tue, 26 Nov 2019 11:01:08 +0000 Police Fédérale 15661 at https://www.police.be/5998 La propagande terroriste en ligne enrayée grâce à la justice et la police belge et une étroite collaboration internationale https://www.police.be/5998/fr/actualites/la-propagande-terroriste-en-ligne-enrayee-grace-a-la-justice-et-la-police-belge-et-une <div class="node node--type-news-article node--view-mode-rss ds-1col clearfix"> <div class="field field--name-field-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-11-25T14:55:49Z">Lun 25.11.2019 - 15:55</time> </div> <div class="police-popup-field field field--name-display-field-copynode-news-article-copy-field-photos field--type-ds field--label-hidden field--items" data-id="15658"> <div class="field--item"> <a href="https://www.police.be/5998/sites/5998/files/photos/bandwidth-close-up-computer-connection-1148820.jpg"><img class="police-popup-thumbnail img-responsive" data-p="0" src="/5998/sites/5998/files/styles/police_default/public/photos/bandwidth-close-up-computer-connection-1148820.jpg?itok=RATcDpFE" width="400" height="267" alt="La propagande terroriste en ligne enrayée grâce à la justice et la police belge et une étroite collaboration internationale " /> </a> </div> </div> <div class="field field--name-field-intro field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>Depuis le 21 novembre 2019, une action internationale est en cours pour enrayer la machine de propagande de l’Etat islamique (EI). La Belgique collabore avec plusieurs autres pays, Europol et Eurojust. Un nombre important de canaux de communication a déjà été fermé. Au total, plus de 26 000 sujets ont été supprimés, y compris des vidéos, des publications, des groupes et des comptes sur les réseaux sociaux.</p> </div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--item"><p>L’EI est l'une des organisations terroristes qui a développé une infrastructure en ligne robuste, complexe et anonyme. En plus de leurs activités sur le champ de bataille en Syrie et en Irak et des attaques sur le territoire européen, ils se battent également sur le web mondial.</p> <p>Ces activités de propagande peuvent être directement liées à la radicalisation des citoyens européens, à la revendication et au soutien de diverses attaques sur le territoire européen et à la facilitation des "departers". La Belgique, elle aussi, n'a pas été épargnée par les conséquences de cette lutte de propagande :</p> <ul><li>Les attaques dans notre pays ont été revendiquées dans des publications de l’EI</li> <li>Les Belges radicalisés avaient accès à cette propagande</li> <li>Le lien entre le terrorisme et les activités de propagande a été mis en évidence dans diverses études</li> </ul><p>Dans la lutte contre l’EI, il est donc important d'arrêter leur machine de propagande. Plusieurs actions coordonnées au niveau international ont déjà été menées dans ce contexte :</p> <ul><li>En août 2016, une première attaque a eu lieu sur l'application mobile et l'infrastructure web d'Amaq (le service d'information de l’EI).</li> <li>En juin 2017, une deuxième attaque menée par la Garde civile espagnole, avec l'appui d'Europol et des États-Unis, a continué de démanteler leur infrastructure web et confisquer leurs serveurs.</li> <li>En avril 2018, sous la direction du Parquet fédéral belge et de la Police Judiciaire Fédérale (PJF) de Flandre orientale et avec le soutien d'Europol, un coup dur a été porté à leur infrastructure web, ce qui a obligé les terroristes à faire appel aux médias sociaux ordinaires et aux fournisseurs de services en ligne.</li> </ul><p>Le 21 novembre 2019, une nouvelle action internationale a été lancée sous la direction du juge d'instruction belge spécialisé dans la cybercriminalité et le terrorisme et du Parquet fédéral, qui a confié l'enquête à la PJF de Flandre orientale. L'objectif principal de cette action est de stopper les flux actuels de propagande de l’EI.</p> <p>Au total, plus de 26 000 sujets ont été supprimés au cours de cette action. Il s'agit notamment de vidéos, de publications, de groupes et de comptes sur les réseaux sociaux.</p> <p>Il est évident que de tels dossiers nécessitent une approche internationale. La Belgique a été soutenue à cet égard par Europol, Eurojust et diverses forces de police étrangères.</p> <p>Au cours de l'action, le juge d'instruction belge, le Parquet fédéral et la PJF ont été coordonnés depuis un poste de commandement d’Europol (situé à La Haye). L'Unité spéciale Internet (IRU) d'Europol a collaboré avec divers fournisseurs de services en ligne afin qu'ils puissent supprimer de leur plate-forme les informations ou comptes liés à l’EI.</p> <p>L'enquête se poursuit.</p> <p><em>L'importante coordination d'Europol, l'excellente coopération entre les différents pays et l'assistance d'Eurojust ont permis de porter, sous la direction de la Belgique, un coup dur au réseau de propagande de l’EI.</em></p> </div> <div class="police-popup-field form-group" data-id="15658"> <div class="police-popup-field field field--name-field-photos field--type-image field--label-hidden field--items" data-id="15658"> </div> </div> </div> Mon, 25 Nov 2019 14:55:49 +0000 Police Fédérale 15658 at https://www.police.be/5998