Sécurité Routière : le tram a priorité

Tous les ans ou presque, il y a des campagnes de prévention pour rappeler que le tram est un véhicule qui a la priorité sur tout le monde. Il est bon de réexpliquer les conséquences de cette priorité.

Sécurité Routière : le tram a priorité

Concernant les véhicules sur rail, le code de la route stipule que "tout usager doit céder le passage aux véhicules sur rails ; à cette fin, il doit s’écarter de la voie ferrée dès que possible". Cette obligation vise tous les usagers de la route. 

Donc, avant de vous engager sur des rails de tram, assurez-vous que la voie est libre et que vous pourrez la dégager à temps si un tram arrive.  

Ceci est-il valable aussi dans un carrefour avec feux.  Même si vous avez le feu vert et que vous vous dirigez tout droit, vous devez céder la priorité à un tram susceptible de tourner à droite ou à gauche. Il existe ici ou là des situations de ce genre, même si les gestionnaires de voirie essaient de  les éviter quand c’est possible. Pareil dans un rond-point, et c’est un situation qu’on trouve notamment à Bruxelles. Si une ligne de tram traverse un rond-point ou une place avec un sens giratoire comme à Meiser, le tram aura la priorité par rapport aux véhicules qui circulent sur l’anneau.  

Qu’en est-il des piétons ? Puisque le tram a priorité sur tous les types d’usagers, il a donc aussi priorité sur les piétons. Bien sûr, quand il y a des feux pour piétons (et/ou cyclistes), à la phase verte pour ceux-ci, le tram sera arrêté par l’équivalent d’un feu rouge de son côté. Cependant, quand il n’y a pas de feux pour piétons ou cyclistes, mais un simple passage avec du marquage, c’est le tram qui passera en premier.  

Le tram a donc une grande priorité, mais ce n’est pas sans limite non plus.  En effet, les conducteurs de trams doivent néanmoins respecter la loi sur la circulation routière et des règles propres au transport de personnes. Ils doivent notamment  : obtempérer aux injonctions d’un agent qualifié, respecter les feux de circulation qui les concernent, céder le passage aux véhicules prioritaires (camions de pompiers, ambulances...)  et aussi ralentir et au besoin s’arrêter en présence d’un danger ou d’un obstacle prévisible.  

Donc, le fait pour un conducteur de tram de bénéficier de la priorité de passage ne le dispense pas de l’obligation de prendre les mesures de prudence imposées par les circonstances pour prévenir un accident.  

Finalement, retenons que le priorité du tram est très grande, mais que le conducteur du tram doit tout de même circuler de manière à prévenir les accidents.  

Commissaire Olivier Quisquater

Police de la Route

 

En savoir plus?

  • Plan national de sécurité 2022-2025 - Le sujet de cet article s’inscrit dans la lutte contre le phénomène Sécurité routière