Surfons Tranquille: La cybercriminalité en forte hausse !

Les chiffres 2019 de la cybercriminalité ont été dévoilés. Et ils sont inquiétants : près de 30% d’augmentation par rapport à l’année précédente !

La Police Fédérale déplore l’augmentation des faits de cybercriminalité durant l’année 2019. Entre 2018 et 2019, les chiffres démontrent une hausse de près de 30%. Le phishing y est pour beaucoup. Et LinkedIn est particulièrement utilisé, comme le révèle le laboratoire Eset. « Le laboratoire a notamment détecté l’activité de pirates se faisant passer pour une équipe de ressources humaines. Ils contactent leur cible en lui précisant que son profil professionnel est particulièrement intéressant. Ils expliquent vouloir lui détailler les fonctions proposées ou lui demandent de remplir un formulaire de candidature », détaille le commissaire Olivier Bogaert.

La victime reçoit alors un mail reprenant une pièce jointe au format RAR, un outil d’archivage crypté permettant d’échapper aux systèmes de sécurité. Les pirates joignent aussi un mot de passe ouvrant le document. En suivant la procédure, le destinataire lancera, sans le savoir, l’exécution d’un logiciel qui accèdera aux serveurs de commande et de contrôle et permettra l’installation des outils d’espionnage.

Vendre les données ou vider les comptes

« L’équipe du laboratoire Eset a mis en évidence que ces pirates cherchent à récupérer des documents techniques ou encore, en rapport avec l’activité commerciale de l’entreprise visée. Ils vont ensuite les transférer vers un compte Dropbox, avec le même format d’archive RAR. Sur base des données récupérées, ils pourront, par exemple, les partager, contre paiement, avec des sociétés concurrentes ou encore, vider les comptes de l’entreprise qu’ils ont ciblée », expose le commissaire de la Computer Crime Unit.

En accédant au système, les pirates auront aussi le loisir d’insérer un cryptolocker, un logiciel qui rendra inaccessible les données au sein de l’entreprise. Ils la contacteront ensuite en proposant la clé de décryptage en échange d’une somme d’argent.

La prévention reste le meilleur barrage face aux pirates informatiques. Pour retrouver les conseils en matière de cybersécurité, rendez-vous sur safeonweb.be