Surfons Tranquille - Covid-19 : des personnes de confiance pour écouter les plus jeunes

En cette période de crise sanitaire, nos contacts sociaux sont fortement réduits. Une situation dure à gérer pour beaucoup et particulièrement pour les enfants. Le manque de personnes de confiance est pointé du doigt. Pour y remédier, Child Focus a lancé le site chacunsonmax.be

La limitation de nos contacts humains imposée par le Covid-19 a engendré une hausse des cas de fugues et des problématiques liées aux outils numériques. « Child Focus signale ouvrir en moyenne trois dossiers par jour, qui sont liés à des disparitions. 80% sont associés à des fugues. En 2020, l’association a aussi traité plus de 300 dossiers liés à du sexting ou encore de la sextortion. Ce qui représente une augmentation de 46% par rapport à l’année 2019 », explique le commissaire Olivier Bogaert.

Pour Child Focus, tous ces dossiers ont un point commun : l'enfant n’a personne à qui se confier. Face à cette situation qui peut pousser à l'extrême, comme le suicide, Child Focus a mis sur pied un nouveau projet baptisé « MAX » « Il a pour objectif que chaque enfant de 10 à 12 ans puisse trouver une personne de confiance. L’idée est de leur faire comprendre que dans leur famille, dans leur entourage, il y a certainement une personne qui peut les aider, les conseiller avant qu’une situation problématique ne les touche. »

 

L’adulte s’engage

Le projet dépend donc aussi de l’implication de l’adulte qui s’engage comme personne de confiance et accepte d’écouter l’enfant, sans préjugé. « Pour que cela fonctionne au mieux, il faut laisser le choix à l’enfant. Ayant choisi son MAX, il n’hésitera plus à poser des questions, à parler de ses problèmes ou simplement à discuter de son quotidien. »

Pour ce faire, le site chacunsonmax.be a été mis en ligne. Le jeune peut y envoyer une demande, sous forme de vidéo, à son futur MAX.

Rendez-vous sur : www. chacunsonmax.be