Une réussite pour la conférence sur le coming out

Le 10 octobre dernier avait lieu l’Assemblée Générale de l’ASBL Rainbow Cops Belgium LGBTQI+ Police. En marge de celle-ci s’est tenu un séminaire centré sur le coming out à la police. Il a permis de nombreux échanges et quelques engagements.  

RainbowCops

Connaissez-vous l’ASBL Rainbow Cops Belgium LGBTQI+ Police ? Elle vise à informer, former, orienter et sensibiliser sur la thématique LGBTQI+ (sigles utilisés pour qualifier les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers*, intersexes, NdlR) au sein de la Police Intégrée. Le but étant de promouvoir le respect, de déceler les comportements discriminants mais aussi d’aider les éventuelles victimes.  « Malgré les efforts des dernières années, il est aujourd’hui nécessaire de poursuivre l’évolution du fonctionnement de la Police Intégrée pour la rendre plus solidaire, plus ouverte et plus respectueuse, au service des valeurs que nous portons collectivement et des revendications que nous partageons », affirme l’inspecteur Massimo Iovine, président de l’ASBL Rainbow Cops Belgium LGBTQI+ Police. 

A l’occasion de son assemblée générale et à la veille de la Journée mondiale du coming out, l’ASBL organisait ce 10 octobre un séminaire à destination de tous les membres de la Police Intégrée. Il a permis de nombreux échanges, dans la bienveillance. Une trentaine de participants, tous grades et niveaux confondus et issus tant de la Police Locale que Fédérale, ont pu assister à la projection du reportage «Cour d’honneur : coming out dans la police», de Cécile Patingre, donnant la parole aux policiers homosexuels et transgenres français et abordant leurs difficultés quotidiennes. Le public a aussi pu interagir avec Alain Parmentier, président de l’European LGBT Police Association (EGPA), l’association européenne des policiers LGBTQI+.  

(*Queer est un mot anglais utilisé pour désigner l'ensemble des minorités sexuelles et de genres)
 

Des comportements encore discriminants 

Lors des moments de discussion, des collègues ont partagé des récits soulignant certains comportements discriminants encore présents. 

De son côté, la ministre de l’Intérieur avait tenu à adresser un message vidéo allant dans le même sens. « Les intimidations, le harcèlement moral et la discrimination sont malheureusement aussi constatés au sein des services de police. Là aussi, il reste encore énormément à faire pour que le lieu de travail soit un lieu sûr pour tous. »  Annelies Verlinden a notamment indiqué toute l’importance de poursuivre les efforts dans les académies. « Nous devons insister sur la diversité et par conséquent sur les thèmes LGBTQI+ dès le début de la carrière et en particulier lors de la formation. L'attention portée à la tolérance est essentielle. Nous devons hisser le drapeau arc-en-ciel, au sens propre comme au sens figuré », a-t-elle souligné. ​​​​​​​

Le commissaire général de la Police Fédérale était également présent lors de cette journée et s’est quant à lui notamment engagé à impliquer les Rainbow Cops dans les débats menés en matière de diversité dans le cadre des Etats Généraux de la Police (SEGPol) et à renforcer encore le lien entre l’ASBL Rainbow Cops et la Police Fédérale. ​​​​​​​« Les synergies entre la Police Fédérale et l’ASBL RainbowCops ne sont pas neuves et ont permis une avancée certaine dans le respect mutuel, par la sensibilisation, la formation et l’information. Le fait d’inscrire la diversité dans les thématiques des SEGPol démontre non seulement l’importance de cet item pour la Police Fédérale mais également que les initiatives déjà entreprises doivent se poursuivre, s’intensifier et être évaluées », a indiqué le premier commissaire divisionnaire Marc De Mesmaeker.

commissaire général de la Police Fédérale

 

Il a également rappelé toute l’importance du respect de chacune et chacun dans sa diversité, de l’engagement contre les discriminations et de la fonction d’exemple que se doit d’endosser chaque policier et policière.  « La police ne doit pas seulement être à l’image de la société, « la police doit être un exemple pour la société ». En tant que partie intégrante de cette société – partie revêtue par ailleurs d’une véritable responsabilité sociétale –, nous nous devons d’être plus « modernes » et en tant qu’organisation tolérante et active, non seulement intégrer cette diversité, mais aussi en faire une force dans nos relations entre membres du personnel et dans nos relations avec les citoyens. Comme pour la société, il y a encore beaucoup de pain sur la planche », a indiqué le commissaire général.

Si du chemin reste encore à parcourir, la Belgique reste cependant un modèle pour beaucoup de pays européens. « Plusieurs pays se sont inspirés de ce qui existe chez nous. En moins de dix ans, nous avons énormément progressé et sommes présents sur des événements, dans les écoles de police et organisons des actions en interne comme l’affichage des drapeaux LGBTQI+ à certaines occasions », termine le président de l’ASBL Rainbow Cops Belgium LGBTQI+ Police. 

 

Plus d'informations...