Surfons Tranquilles: Le Cloud, un outil pas suffisant...

Cette semaine, la chronique ‘Surfons Tranquille’ d’Olivier Bogaert s’intéresse à la sauvegarde des données. Le commissaire vous divulgue ses astuces. 

Le Cloud a déjà fait l’objet de plusieurs chroniques de la part d’Olivier Bogaert. Cette fois-ci, le commissaire de la Federal Computer Crime Unit revient sur l’incident qui a touché le réseau social « MySpace » en mars dernier. « Les gestionnaires de la plateforme ont en effet reconnu avoir perdu tous les fichiers qui avaient été stockés sur leurs serveurs entre 2003 et 2015 », expose Olivier Bogaert. En conséquence : la disparition de près de 50 millions de fichiers musicaux sauvegardés par les utilisateurs. 

Ne parvenant plus à accéder à certaines données, beaucoup ont imaginé un problème technique. « Ils ont donc contacté les gestionnaires de « My Space » qui leur ont expliqué qu’ils avaient entamé la migration des données vers de nouveaux serveurs mais que cette opération avait généré la perte de millions de fichiers. » 

Beaucoup d’utilisateurs s’étaient limités au Cloud et ne possédaient pas de copies de leurs différents contenus. « Ils avaient totalement confiance dans le système et dans le service proposé et ils ne pouvaient pas imaginer que Myspace n’avait pas pris toutes les mesures de sécurité pour préserver ce qui y était sauvegardé », analyse le commissaire.  

Multiplier les formules 

Cette mésaventure prouve une fois de plus la nécessité de combiner différentes formes de sauvegardes. S’équiper d’un disque dur externe constitue une solution bien utile. « Bien sûr, il y a toujours un risque de dégradation avec le temps ou suite à une chute. Il peut aussi y avoir des problèmes de compatibilité mais, cela reste un très bon système de stockage. Et donc, même si le Cloud est votre outil favori, nous vous conseillons de le compléter par ces supports externes et d’effectuer cette double sauvegarde », conclut le commissaire Bogaert.