Surfons Tranquille: Le « Cloud », cible des attaques informatiques

Cette semaine, le commissaire Olivier Bogaert s’intéresse au « Cloud ». Dans sa chronique, il évoque les dangers qui y sont liés. 

Nombre d’entre vous ont pris l’habitude d’utiliser le Cloud pour sauvegarder leurs informations. Cet outil permet l’accès à distance à vos données. Vu sa popularité, les cybercriminels ont compris l’intérêt de s’y immiscer.  

Cette semaine, le commissaire Bogaert évoque une étude menée par la société de sécurité informatique Proofpoint, réalisée entre septembre 2018 et février 2019. « Elle a examiné plus de 100.000 attaques qui visaient des entreprises du monde entier. Et le résultat, c’est que les attaques ont augmenté de 65 % durant la période concernée », expose-t-il.  

Ces attaques prennent principalement deux formes : « la première utilise les techniques de force brute visant à accéder à des contenus, notamment par le piratage des mots de passe. La seconde technique va s’appuyer sur le phishing, en poussant les utilisateurs à cliquer sur de faux liens de connexion, ce qui va permettre de récupérer les données d’identification », explique le commissaire de la Federal Computer Crime Unit. 

Restons vigilants  

Le rapport aborde également l’origine des attaques. « On constate que pour la force brute, c’est la Chine qui arrive en tête, suivie du Brésil et des Etats-Unis. Pour le phishing, par contre, c’est le Nigéria. Il est  suivi de l’Afrique du sud et des Etats-Unis. » 

Si les pays anglophones sont les plus visés, nous ne sommes pas à l’abri pour autant. La sensibilisation doit se poursuivre et les utilisateurs doivent continuer à rester sur leurs gardes.