Sécurité : La ceinture pour maîtriser son destin

Quand j’observe les conducteurs au niveau du port de la ceinture, je constate souvent que c’est du côté de certains professionnels que le taux de port de la ceinture semble le plus bas, particulièrement du côté des chauffeurs de poids lourds et de camionnettes.

Pour avoir discuté avec certains d’entre eux, la raison principale est souvent la même : on est naturellement plus en sécurité dans la cabine d’un gros véhicule, la ceinture est donc moins utile. Si ça peut en effet se vérifier quand il s’agit d’un accrochage entre un camion et une voiture, où l’automobiliste sera bien plus secoué et en danger que le camionneur, c’est par contre tout à fait faux quand il s’agit d’accidents entre poids lourds entre eux ou quand, et ça arrive assez souvent, un gros véhicule se couche sur la route.

Les policiers de la route avec quelques années d’expérience ont malheureusement tous en tête des accidents graves avec des conducteurs tués ou gravement blessés parce qu’ils ont été éjectés, en ce, y compris des conducteurs de camions et de camionnettes. Le risque de mourir quand on est éjecté est en moyenne 5 fois plus élevé que quand on porte la ceinture.

Mais le risque d’être éjecté n’est pas le seul problème. Il y a en effet une utilité de la ceinture qui est malheureusement peu connue, même des professionnels de la route, c’est le fait que la ceinture vous permet de mieux garder le contrôle d’un véhicule quand il se passe un événement imprévu sur la route. Vous trouverez sur la page de la rubrique sécurité sur le site de Classic 21 différents liens de vidéos d’accidents où l’on voit très bien que le non-port de la ceinture rend le contrôle du véhicule quasi impossible quand ça se passe mal sur la route. Sans ceinture, le conducteur est tellement ballotté, voire évacué de son siège, qu’il ne peut tout simplement exercer aucun contrôle sur le volant, et ne peut donc nullement espérer reprendre le contrôle de la trajectoire.

Porter la ceinture, quel que soit le véhicule, ce n’est donc pas qu’une question de sécurité passive, c’est aussi avoir plus de chance de garder le contrôle de son destin.

 

Commissaire Olivier Quisquater
Police de la Route