Première action Etoile de 2023 : des envois de drogue par colis postaux, dans les trains et dans les espaces cachés des véhicules

Du jeudi 26 au dimanche 29 janvier, les services de police et de douane des Pays-Bas, du Luxembourg, de la France et de la Belgique ont organisé conjointement la première "action Étoile" de l'année 2023, une action transfrontalière contre les réseaux organisés de trafic de drogue. Cette action s'inscrit dans le cadre de la coopération Hazeldonk, qui a donné de bons résultats en 2022.

Au cours de cette action internationale, 1607 véhicules, 44 trains et 4 bus ont été contrôlés dans notre pays. 1517 personnes ont été soumises à des contrôles. 236 personnes étaient en possession de drogues, 24 étaient sous influence. 14 véhicules ont été saisis et 12 personnes arrêtées au cours de cette opération.



Saisies



- Haschisch : 271,68 grammes

- Marijuana : 1 463,03 grammes

- Joints : 64 pièces

- Cocaïne : 72,27 grammes

- Héroïne : 65 grammes

- Spacecake : 20 grammes

- Paddo's : 35 grammes

- Amphétamine : 33,04 grammes

- Kétamine : 15 grammes

- XTC : 707 unités

- Gaz hilarant : 1 unité

- Armes : 7

- Argent liquide : 2 078 euros

Événements marquants

Le jeudi 26 janvier, la Police Fédérale des Chemins de Fer, en collaboration avec les douanes, a pu intercepter un trafiquant de drogue qui voyageait en train des Pays-Bas vers la Belgique. Il était en possession de 201 pilules de XTC. L'intéressé a été mis à la disposition du parquet.

 

Le même jour, à l'autre bout du pays, près de Marke, les douaniers de Roeselare ont pu intercepter un passeur de drogue français qui se rendait chez plusieurs clients belges. Il était en possession de cocaïne et d'héroïne.

 

Toujours le jeudi 26 janvier, une équipe mixte de collègues belges et néerlandais a contrôlé un taxi belge près de la ville néerlandaise de Dordrecht. Le chauffeur de taxi se trouvait seul dans ce véhicule. Ils ont trouvé plusieurs matériaux pouvant être utilisés dans une blanchisserie de cocaïne. L'homme pourrait être lié à une adresse à Anvers. Une enquête judiciaire a été ouverte par la Police Judiciaire Fédérale (PJF) d'Anvers. L'extradition du conducteur de taxi a été demandée.

 

Les colis postaux ont également été contrôlés. Dans le centre de tri postal de Gand X, lors d'une action de contrôle des douanes, de l'Agence Fédérale Alimentaire et de la Police Judiciaire Fédérale (PJF) de Flandre Orientale, plusieurs envois contenant toutes sortes de drogues et de médicaments illégaux ont été interceptés. Il s'agissait notamment d'une cargaison de près de 400 pilules de XTC, destinées au marché belge.

 

Aux Pays-Bas, près de Breda, un véhicule français a été arrêté vendredi 27 janvier. Ce véhicule était équipé d'un compartiment caché installé par des professionnels, dans lequel étaient dissimulés 20 kg de drogues dures. La conductrice, une jeune femme française, a été arrêtée.

 

Un autre véhicule français, également équipé d'un compartiment caché, a été trouvé près de Dordrecht le jeudi 26 janvier. 3,5 kg de cocaïne s'y trouvait.

 

Enfin, à Ossendrecht, une patrouille mixte de collègues belges et néerlandais a pu retrouver une personne signalée qui devait encore purger une peine de prison de plusieurs années en Belgique. Il a été condamné pour des infractions liées à la drogue.