Comportement des usagers de la route en 2019 : le bilan !

Comment les conducteurs se sont-ils comportés sur nos routes en 2019 ? Quelles infractions sont les plus verbalisées ? Qu’en est-il par rapport aux années précédentes ?

Les infractions de roulage repartent à la hausse

Comme l'illustrent les chiffres de 2019, certains comportements compromettant la sécurité routière persistent sur nos routes. Les statistiques relatives aux infractions constatées reflètent les efforts des services de police locaux et fédéraux en vue de renforcer la sécurité routière.  

L'an dernier, la Police Fédérale et la Police Locale ont constaté une augmentation des infractions de roulage : 5 518 901 infractions ont été constatées(385 713 de plus qu'en 2018), soit une augmentation de 7,5 % par rapport à l’année précédente. Les excès de vitesse remportent encore et toujours la palme avec 4 039 038 infractions constatées (288 987 de plus que l'année précédente), soit pratiquement trois quarts du nombre total d'infractions. Ce n’est pas le moment pour les conducteurs de relâcher leur vigilance, les comportements dangereux sont encore très présents sur nos routes et des efforts de tous sont plus que jamais nécessaire pour améliorer la sécurité routière. 

 

Principaux dangers 

La police concentre ses efforts sur les causes des accidents de roulage et de l'insécurité routière. Une attention particulière est donnée aux 4 principaux dangers, parfois appelés les « killers » tant lors des opérations quotidiennes que dans le cadre d'actions spécifiques  :

  • les excès de vitesse
  • la conduite sous l'influence de l'alcool et de la drogue
  • le non-port de la ceinture de sécurité ou la non-utilisation des sièges enfant
  • l'utilisation du GSM au volant.

2019

« Continuer à s'attaquer aux comportements néfastes à la sécurité routière » 

« La crise du Covid-19 nous a appris que si chacun ressent l'impact ou prend conscience de la réalité des risques individuels, il peut en découler de nombreux changements de comportements. Les contrôles policiers ne constitueraient alors plus qu'un dernier recours pour convaincre les derniers récalcitrants. Dans la circulation également, tout le monde peut devenir victime à tout moment... les statistiques en matière d'accidents ne sont du reste pas bonnes. Nous ne nous trouvons pas encore en bout de courbe qu'un rebond s'annonce déjà.  Ensemble, continuons à lutter contre ces « killers ». Encourageons-nous à lever le pied, à éviter de rouler sous l'influence de l'alcool et de la drogue ou dans un état de fatigue avancé, ainsi qu'à redoubler de vigilance sur la route, quel que soit le véhicule utilisé. En dépit du coronavirus, la police continuera à s'attaquer, avec une précision chirurgicale et de nouveaux moyens techniques, aux comportements néfastes compromettant la sécurité routière. »   

Commissaire divisionnaire Bart Van Thienen, chef de corps de la zone de police d'Aarschot et co-président du Centrex Circulation 

 

« La technologie nous rend plus performants » 

« L'utilisation et le développement de nos moyens techniques, comme l'ANPR, nous rend plus performants dans la lutte contre les comportements néfastes à la sécurité routière. En outre, nous devons accorder une attention permanente aux comportements plus difficiles à faire appliquer, comme la non-utilisation du GSM au volant. Il en va de même pour la conduite sous l'influence de la drogue. Nous constatons une tendance à la hausse pour ce type d'infractions, peut-être due à une augmentation du nombre de contrôles. La crise du coronavirus a également montré clairement que nous ne devons jamais relâcher notre attention sur la sécurité routière. Nous avons pu constater clairement que même s'il y avait moins de trafic, il y avait une augmentation significative de la vitesse moyenne. La sécurité routière, tant préventive que répressive, est une question d'éternelle vigilance pour tous les partenaires concernés.  ” » 

Koen Ricour, directeur de la Police Fédérale de la Route (DAH) 

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur les infractions au code de la route commises en 2019 et sur leur évolution depuis 2007 ? Consultez les statistiques sur le site web de la Police Fédérale : www.infractionsroutieres.policefederale.be