Classic 21 Sécurité : Réduire sa consommation de carburant

La semaine de la mobilité, qui s’est terminée il y a quelques jours, avait pour but principal de vous inciter à trouver des alternatives à la voiture, pour améliorer la mobilité et diminuer la pollution atmosphérique. Mais voilà, nous ne pouvons pas tous nous passer de notre automobile, ou du moins, pas en permanence. Mais ce que nous pouvons tous faire, c’est réduire au minimum notre consommation quand nous roulons, en adoptant les principes de la conduite économique. Cerise sur le gâteau, la conduite économique correctement appliquée a aussi des effets bénéfiques sur la sécurité routière.

Pour économiser du carburant, ayez tout d’abord un véhicule en bon état et bien entretenu. Commencez par vérifier régulièrement la pression de vos pneus. Un pneu pas assez gonflé, c’est du carburant consommé en plus, une usure prématurée et une tenue de route moins bonne. Et ne négligez pas les entretiens de votre véhicule car un véhicule mal entretenu peut entraîner une surconsommation de carburant allant jusqu’à 25%.

Comme il y a un lien évident entre le poids et la consommation, il est intelligent de supprimer toute charge inutile, et de faire pareil pour tout ce qui affecte l’aérodynamisme de votre véhicule. Par exemple, il est inutile de circuler avec un coffre de toit vide, cela occasionne une surconsommation de 10 à 15%. Donc, quand vous rentrez de vacances, enlevez directement les porte-bagages et porte-vélos !

Sur la route, adoptez une conduite souple. Démarrez en douceur et passez sans attendre le rapport supérieur pour ne pas monter trop haut dans les tours, la plupart des véhicules actuels vous le rappellent sur le tableau de bord. En conduisant à une vitesse aussi constante que possible, la perte d’énergie et de carburant reste la plus faible possible. N’hésitez pas non plus à réduire un peu votre vitesse, il y a aussi de fameux gains de carburant à faire puisque la résistance à l’air augmente avec le carré de la vitesse, et tout ça sans perte de temps significative ! Par exemple, à une vitesse de 120 km/h, un véhicule consomme environ 20% plus de carburant qu’en roulant à 100 km/h. Sur un trajet de 25 km, la différence dans la durée du parcours entre ces deux vitesses n’est par contre que de deux minutes.

Il est également important d’anticiper au maximum les ralentissements en utilisant le frein moteur plutôt que la pédale de frein. Ce qui sera plus facile si vous regardez loin devant vous et si vous gardez une bonne distance de sécurité.

Coupez aussi le moteur lors d’un arrêt prolongé, c’est du reste prévu dans le Code de la route et c’est aussi bon pour diminuer la pollution sonore. Si votre véhicule est équipé de la technologie stop and start qui coupe le moteur au point mort, laissez le système travailler pour vous !

N’abusez pas non plus de la climatisation. La surconsommation de carburant des véhicules due à la climatisation peut atteindre 10% sur autoroute et 25% en ville.

Dernier conseil : la recherche d’une économie de carburant par une conduite fluide ne se fait pas au détriment de la sécurité. Il faut donc toujours par exemple s’arrêter à un stop, laisser traverser les piétons en toute sécurité ou encore s’arrêter aux feux rouges, cela va de soi, mais cela va encore mieux en le rappelant !