Classic 21 Sécurité : Rappel sur l'emploi des 4 feux clignotants

Répondons au courrier d’un internaute qui nous dit ceci : ''J’aimerais faire une proposition de thème de sujet : l’usage abusif des 4 feux clignotants simultanés tant par les citoyens que pas les professionnels de la route. Je suis choqué par les gens qui utilisent les 4 feux clignotants en stationnement interdit : quel est le message ? "je suis mal stationné et je le sais ? ", " je suis excusé car j’ai mis mes 4 feux ?", "je suis mal stationné mais je m’en fous ? " Je ne comprends pas cette attitude qui en plus d’être une infraction supplémentaire attire l’attention à une éventuelle verbalisation (ça c’est drôle). Que dire des motards qui les utilisent pour dépasser les files, pourquoi pas un gyrophare et une sirène tant qu’on y est ?''

On sent notre interlocuteur un peu énervé, mais sur le fond, il a raison, car l’usage des 4 feux clignotants est très réglementé. Tout d’abord, ils sont utilisés par les bus scolaires pour indiquer que des enfants embarquent ou débarquent. Vous devez alors fortement ralentir et au besoin vous arrêter.

Ensuite, il est aussi possible de les utiliser pour signaler un véhicule en panne ou accidenté, ainsi qu’une perte de chargement. C’est une possibilité, pas une obligation, mais c’est bien entendu intéressant d’utiliser ses 4 indicateurs de directions dans ces situations, en plus du triangle de danger.

Enfin, on peut aussi les utiliser pour signaler un accident imminent. C’est à voir au cas par cas, mais l’exemple typique, c’est quand vous avez un brusque ralentissement devant vous et que vous souhaitez avertir le trafic qui vous suit de ce ralentissement inattendu et dangereux.

Toutes les autres utilisations sont interdites, y compris donc l’utilisation pour se garer de manière gênante ou pour remonter les files avec une moto. Dans ce deuxième cas, une certaine tolérance s’est installée, mais comme toutes les tolérances, on ne peut jamais garantir que ce ne sera pas verbalisé de temps à autre. Par contre, notre internaute a raison de signaler que la police peut ajouter à l’infraction pour stationnement gênant le fait d’avoir en plus allumé à tort ses 4 feux clignotants. Autant le savoir…