Actualités

La semaine dernière, nous évoquions Facebook et les nouveaux outils envisagés pour encore mieux cerner nos habitudes de navigation et nos préférences. Avec tout ceci, il se pourrait bien que Facebook joue avec le feu et, comme ce fut le cas lorsqu'il est lui même arrivé dans le paysage du net, qu'il soit obligé de céder la place dans les habitudes des internautes. Le site américain Datamation a dressé un inventaire des raisons qui pourraient les pousser à abandonner le réseau social au cours de l'année 2014.

Il y a quelques mois, l'IBSR a sorti une intéressante étude sur les graves accidents de moto. Il y a quelques accidents types qu'il est bon que motards et automobilistes aient en mémoire à chaque fois qu'ils prennent la route.

Un mois s'est déjà écoulé depuis le nouvel an et nous n'avons pas encore parlé de Facebook. Il nous en donne l'occasion avec deux projets qui pourraient bien susciter le débat au sein de la communauté des utilisateurs. L'objectif est évidemment de collecter toujours plus de vos précieuses informations personnelles. Et donc, après s'être intéressé à vos photos, à vos statuts ou encore au contenu de vos messages privés, voici que le réseau social cherche à traquer les mouvements du curseur de votre souris.

Fin de l'an dernier, nous évoquions la campagne de lutte contre le cyber-harcèlement lancée par le service Egalité et Diversité de la Police Fédérale grâce à la collaboration active des étudiants de l'ISFSC, une école de communication bruxelloise. La rumeur est souvent à l'origine des déboires de celui ou celle qui est la victime de ce cyber-harcèlement.

Respecter les limitations de vitesse, c'est bien, mais si ce n'est pas accompagné du respect des distances de sécurité, on en perd une bonne partie du bénéfice…