Classic 21 Sécurité : La sécurité routière progresse !

C’est toujours bien de commencer l’année par des bonnes nouvelles. Et l’occurrence, le Baromètre de la sécurité routière de l’institut Vias nous annonçait en décembre que le nombre de tués sur nos routes avait baissé de près de 5% sur les 3 premiers trimestres de 2018 par rapport à la même période de 2017. 

Le nombre de blessés a lui aussi légèrement baissé pendant cette période. Même si un seul mort sera toujours un mort de trop, on peut quand même se réjouir de ces résultats qui sont les meilleurs depuis que le Baromètre a été créé, en 2009.

Comme souvent malheureusement, il y a un "mais". Si les chiffres sont bons pour la plupart des catégories d’usagers, ce n’est pas le cas pour les cyclistes à Bruxelles et les motards en Wallonie, pour lesquels on enregistre par contre une hausse des tués.

Pour les cyclistes à Bruxelles, j’entends déjà certains d’entre vous dire que c’est normal vu la manière dont ceux-ci respectent peu le code de la route. C’est peut-être en partie vrai, mais il est tout aussi correct de rappeler que pas mal d’automobilistes manquent également de prudence en présence de cyclistes sur la route. Et n’oublions pas non plus que le nombre de cyclistes ne faisant que croître à Bruxelles, il n’est pas anormal d’avoir aussi un accroissement des accidents les impliquant.

Pour les motards en Wallonie, certains y verront certainement la conséquence de l’état des routes. Mais dans les faits, quand on analyse les sinistres, c’est loin d’être la principale cause des accidents de moto, elle se situe même loin derrière les problèmes de comportement des motards eux-mêmes ou des autres usagers. Par contre, on peut rappeler que la météo exceptionnellement bonne en 2018 a aussi poussé les motards à faire plus de sorties, et qui dit plus de kilomètres parcourus, dit aussi une plus grande exposition aux risques d’accident.

Même s’il y a des explications logiques à cette hausse d’accidents de 2 roues, il faudra en 2019 faire en sorte que ces derniers ne ressortent plus négativement des prochaines statistiques. Les autorités vont y travailler bien entendu, mais nous espérons aussi pouvoir compter sur vous, que vous soyez utilisateur de deux roues ou pas !