22 personnes, parmi lesquelles 3 policiers, arrêtées dans le cadre d’un grand dossier de stupéfiants

À la suite de plusieurs crimes graves, notamment des faits de violences liés au milieu de la drogue, la Police Judiciaire Fédérale de Bruxelles et la Zone de Police Bruxelles Ouest ont uni leurs forces en concertation avec le Parquet de Bruxelles. Cette collaboration s’est concrétisée par la mise en place d’une équipe commune d’enquête en février 2023 au sein de laquelle le personnel des deux corps de police travaille quotidiennement ensemble et

 22 personnes, parmi lesquelles 3 policiers, arrêtées dans le cadre d’un grand dossier de stupéfiants

Cette enquête conjointe a pu démontrer l’existence de trafics de stupéfiants à plusieurs niveaux (du deal local à l’import/export) et de suspecter l’implication de certains individus dans des règlements de comptes par armes à feu. L’importation de cocaïne via le port d’Anvers a été mise en évidence par l’analyse de plusieurs téléphones SKY ECC. Certains protagonistes sont suspectés d’avoir voulu exporter de la cocaïne vers l’Angleterre au moyen d’hélicoptères.

Le Juge d’Instruction bruxellois en charge du dossier a pris la décision d’intervenir ce 16 janvier 2024 en délivrant 45 mandats de perquisition. Outre les suspects, plusieurs sociétés étaient également visées. Les perquisitions ont eu lieu dans plusieurs arrondissements judiciaires, principalement à Bruxelles et Anvers.

Cette opération a mobilisé plus de 350 policiers locaux et fédéraux et notamment les Unités Spéciales de la Police Fédérale et plusieurs unités spécialisées de la Police Locale afin d’interpeller les suspects dont certains potentiellement dangereux.

Cette enquête a mis en évidence une excellente collaboration entre les services impliqués : les divisions grand banditisme et trafic de stupéfiants de la Police Judiciaire Fédérale de Bruxelles et la Zone de Police Bruxelles Ouest qui a notamment détaché des enquêteurs à la PJF de Bruxelles pour mener à bien les investigations. La partie financière du dossier a quant à elle été confiée à la division financière de la Police Judiciaire Fédérale de Bruxelles.

A ce stade, 22 personnes ont été privées de leur liberté, parmi lesquelles 3 policiers. Au cours de l’intervention, de l’argent, des véhicules de luxe et une arme de poing ont été saisis.

Étiquettes