100 ans d’archives photographiques de la Police Judiciaire de Liège dans un seul ouvrage

Dans le livre Scènes de crimes : la photographie policière, témoin de l’enquête judiciaire, la cheffe de travaux aux Archives de l’État Laurence Druez et le professeur émérite Xavier Rousseaux, spécialiste de l’histoire du droit et de la justice (UCL), reviennent sur 100 ans de photos issues des archives de la Police Judiciaire Fédérale de Liège. Le premier commissaire Pierre Simon (PJF Liège) y a largement participé.

100 ans d’archives photographiques de la Police Judiciaire de Liège dans un seul ouvrage

Ne dit-on pas que la photographie est la mémoire du passé ? A la Police Judiciaire Fédérale de Liège, les archives sont particulièrement amples. Pas moins de 100.000 photos liées à des descentes sur les lieux d’accidents ou de crimes ont été récoltées depuis 1923. 

Amené à déménager son laboratoire scientifique en 2018, le premier commissaire Pierre Simon (PJF Liège) a saisi l’opportunité pour laisser ses trésors historiques stockés à l’ancien Palais des Princes Évêques entre de bonnes mains, celles des équipes des Archives de l’Etat… « Force est d’avouer que nous avions à Liège une opportunité magnifique : le service est resté presque 100 ans dans les mêmes locaux et mes prédécesseurs n’aimaient pas jeter quoi que ce soit. Tout était dans son jus, facile à transférer. Les archivistes de l’État sont venus faire un état de lieux de ce que nous pouvions sauver et c’est Laurence Druez qui a compris très vite le poids historique et le potentiel de ce que renfermaient nos armoires », explique le commissaire Pierre Simon dans l’ouvrage Scènes de crimes : la photographie policière, témoin de l’enquête judiciaire.

Cheffe de travaux aux Archives de l’Etat depuis 2008, Laurence Druez s’est montrée particulièrement intéressée malgré l’ampleur du chantier : une pile haute de… 30 mètres de haut d’archives l’attendait. De son côté, le photographe de l’Observatoire royal de Belgique, Luc Stokart, a été chargé de numériser les photographies reprises sur des plaques de verre.

Des traces historiques

Dans l’ouvrage Scènes de crimes : la photographie policière, témoin de l’enquête judiciaire, l'archiviste Laurence Druez et le professeur Xavier Rousseaux ont décidé de rassembler les photographies les plus emblématiques leur permettant de revenir sur les apports de la photographie dans les crimes et les accidents mais aussi d’aborder l’évolution du travail de la police et de la société, ainsi que les progrès de la médecine légale. Cent ans plus tard, ces photographies ne sont plus seulement des preuves ou des appuis à l’enquête : elles sont des témoignages rares qui passionnent les chercheurs dans des disciplines aussi variées que l’urbanisme, la sociologie, l’architecture, le design, l’histoire, l’ethnographie, etc. Au balbutiement de la photographie, qui à par la police photographiait les gens ordinaires, victimes ou suspects, ainsi que leurs intérieurs ?

« Tout est « vrai », spontané, même si certaines photos témoignent d’actes de violence, on se sent lié justement à elles, d’humain à humain. Je sais que j’entre de plain-pied dans ce qu’était la vie quotidienne de mes collègues, de leurs concitoyens et je monte dans une vraie machine à remonter le temps pour apercevoir la réalité de la vie de l’époque. Je ne sais pas si dans 1.000 ans, d’autres chercheurs se pencheront encore sur ce patrimoine comme nous nous intéressons encore aujourd’hui à des lettres des petits-fils de Charlemagne, mais il est agréable de penser que notre service va laisser une trace dans l’histoire », analyse le commissaire dans l’ouvrage.

Livre 3
Livre4
Couverture_LIvre

Un grand nombre d’intervenants

L’ouvrage est préfacé par la juge d’instruction Anne Gruwez et a reçu, outre l’appui du premier commissaire Pierre Simon et de la conseillère Clémence Delacour (Police Judiciaire Fédérale), le soutien de Philippe Artières (EHESS), Philippe Boxho (institut médico-légal de Liège), Laurent Bruck (département de l’Urbanisme de la Ville de Liège), Mathilde Castadot et Manuel Charpy (CNRS), Alain Colignon, Chantal Kesteloot et Bernard Wilkin (Archives de l’Etat), Charlotte Doyen et Adeline Rossion (musée de la photographie de Charleroi), David Somer et Fançois Welter (Centre d'histoire du droit et de la justice de l’UCLouvain). 

Vous pouvez vous procurer Scènes de crimes : la photographie policière, témoin de l’enquête judiciaire en librairie et sur internet.