Faire du vélo, c’est bon pour la santé mais pour la conserver, roulez éclairés !

La Ville et la Police de Comines-Warneton sont très engagées dans la promotion des déplacements quotidiens à vélo. Cela se concrétise par l’étude et la création d’infrastructures de qualité.  A cet aspect s’ajoute aussi la sensibilisation à la sécurité routière par le biais notamment d’opérations qui sont régulièrement organisées au sein de notre entité : Rallye Cycliste, opération « contrôle de l’état des vélos », Gilet Fluo, Marquage des vélos. 

Lors de récents contrôles de novembre et décembre 2020, la Zone de Police a constaté qu’un cycliste sur quatre ne disposait pas de l’éclairage réglementaire ou ne l’utilisait pas. Des avertissements et des procès-verbaux ont été rédigés et ces contrôles continueront et s’intensifieront dans les semaines à venir.

Pour rappel, le code de la route prévoit que tout vélo doit être équipé :

  • d’un catadioptre blanc à l’avant
  • d’un catadioptre rouge à l’arrière
  • de catadioptres jaunes ou orange sur les pédales
  • de catadioptres jaunes ou orange sur les rayons ou de bandes réfléchissantes sur les pneus.

Pour les vélos de course, les VTT ou les vélos à petites roues (d’enfants, pliants…) qui ne sont pas équipés de garde-boue, cet équipement n’est obligatoire que la nuit ou par visibilité inférieure à 200 mètres.

En outre, dès la tombée de la nuit ou par visibilité inférieure à 200 mètres, le cycliste doit être équipé :

  • d'un feu blanc ou jaune à l'avant
  • d'un feu rouge à l’arrière visible à 100 mètres.

Ces feux peuvent être clignotants ou fixes, attachés au vélo ou portés par le cycliste lui-même. 

Quel éclairage choisir ?

Un bon éclairage coûte facilement entre 50 et 100 €, mais un éclairage de base peut facilement se trouver à 15–20€. Un prix dérisoire en comparaison de la sécurité qu’il procure !

Les phares et feux LED sont performants, légers et bon marché. Si vous les utilisez souvent, choisissez des lampes de bonne qualité et préférez des batteries rechargeables de grande capacité aux piles.

Vous hésitez sur le type d’éclairage le plus adapté à vos besoins ? N’hésitez pas à demander conseil à votre vélociste ! 

Quelques précautions supplémentaires

Privilégiez les vêtements clairs, qui se distinguent mieux dans l’obscurité. Il existe également une série d’accessoires rétroréfléchissants (gilet fluo, couvre-sac, brassard, bandes réfléchissantes aux chevilles, autocollants réfléchissants à appliquer sur le cadre de votre vélo…) qui ne sont pas obligatoires, mais qui augmentent nettement votre visibilité : en les portant, vous serez vus à 150 mètres (contre 50 mètres en portant de simples vêtements clairs).

Si vous n’avez pas le matériel obligatoire, la sanction sera différente selon l’âge du cycliste ; un mineur se verra confisquer son vélo jusqu’acquisition du matériel nécessaire pour mise en ordre, un majeur écopera d’une amende de 58€.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Twitter Facebook Linkedin Pinterest email