COVID-19 – Mesures prolongées et contrôles renforcés

Ce vendredi 27 mars, le Conseil National de Sécurité a prolongé les mesures prises jusqu’au 19 avril 2020 inclus.

Notre aide-mémoire, permettant de faire le tri entre ce qui est permis et ce qui ne l’est pas, a dès lors été mis à jour (voir ci-dessous). Retenons que les activités en plein air ont pour objectif de se dépenser et de prendre l’air, il est dès lors précisé qu’il faut rester en mouvement lors de ces sorties, et ne pas prendre le temps de s’assoir/de se coucher pour bavarder. Aussi, un rappel de bon sens a été légitimement martelé à savoir de ne pas organiser de fêtes à domicile ou en catimini dans des cafés, mettant en péril tous les efforts fournis («lockdown parties »).

Comme déjà dit et répété, les services de police sont plus que jamais présents pour contribuer à limiter les dégâts de cette pandémie, et plus particulièrement chez nous. Dès lors, après une nécessaire période d’information et de prévention, la police belge a reçu ordre de réprimer tout comportement interdit. Concrètement, cela signifie que :

  • Le particulier qui ne respecte pas les mesures (interdiction de rassemblement, déplacements non essentiels, distance de 1,50m), sera verbalisé et écopera d’une transaction de 250 euros.
  • Le commerçant ou l’établissement qui ne respecte pas les mesures (fermeture ou distances) sera verbalisé et écopera d’une transaction de 750 euros.

Cette procédure est déjà en place depuis jeudi dernier et une trentaine de constats ont été réalisés de cette manière durant ce week-end.

Les entreprises doivent également suivre scrupuleusement les règles imposées par le gouvernement. Toutes les grandes entreprises de notre entité ont été contactées et averties durant la semaine écoulée. A cette occasion, les services de police ont rappelé les obligations à respecter et donné des conseils pour encore mieux répondre à l’objectif poursuivi, notamment :

  • Télé-travail obligatoire, quand cela est possible
  • Distanciation sociale d’1,50m au minimum
  • Matériel de protection à mettre à disposition (gels, suppression des lave-mains automatiques, disposition adéquate du mobilier évitant la promiscuité, service de nettoyage renforcé…
  • Interdiction de rassemblements dans les salles collectives (réunion, cafétarias…)

Plus d’une dizaine d’entreprises ont déjà été contrôlées et deux procès-verbaux ont été dressés pour non-respect des mesures imposées. D’autres entreprises seront encore contrôlées dès demain.

Pour rappel, si une entreprise ne respecte pas les mesures, un avertissement est donné. Et si cet avertissement n’est pas suivi d’effet, une fermeture peut être ordonnée.

Vous l’aurez compris, l’heure n’est dès lors plus à la prévention mais à la répression, pour le bien de tous.
A bon entendeur… !

#TousEnsemble #solidarité et surtout #discipline

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Twitter Facebook Linkedin Pinterest email