« Les vrais amis disent : pas en état, tu conduis pas » . Notre Zone de Police y participe activement  !

Les nuits de W-E, 1 conducteur sur 2 testés à la suite d’un accident corporel est positif à l’alcool. Avec cette nouvelle campagne, l’AWSR entend sensibiliser à la problématique des accidents de week-end liés à la conduite sous influence d’alcool, de drogues ou de consommation combinée mais aussi à inciter les amis à intervenir pour éviter que quelqu’un qui n’est pas en état ne reprenne le volant

En Wallonie, 36% des accidents mortels ont lieu le week-end. Les nuits de week-end en particulier, 1 conducteur sur 2 testé à la suite d’un accident corporel est positif à l’alcool. Par ailleurs, 3 conducteurs sur 4 sous l’influence de drogue (le plus souvent du cannabis) avouent consommer simultanément de l’alcool. Un résultat inquiétant quand on sait que la combinaison alcool/drogues augmente le risque d’accident grave ou mortel de manière exponentielle (jusqu’à 200 x). Même si le fait de prendre le volant sans savoir si son alcoolémie ne dépasse pas la limite légale est jugé inacceptable par la grande majorité d’entre nous, certains n’osent pas faire de remarque à leurs proches ou à leurs amis tant que ceux-ci ne présentent pas vraiment de signes d’alcoolisation. 

Ne pas oser amène le danger !

Ce n’est pas toujours facile de trouver les mots pour dire à un proche de ne pas reprendre le volant… pourtant ça peut lui éviter un drame !

C’est toujours très amusant de préparer une fête mais il est primordial d’anticiper en organisant son retour à l’avance et en sachant comment on va rentrer.

Des alternatives existent comme prévoir un BOB, dormir sur place , rentrer avec les transports en commun ou appeler une connaissance. On peut aussi partager un taxi à plusieurs pour limiter le coût du trajet. En juin 2018, L’AWSR a lancé des chèques-taxi BackSafe qui permet aux jeunes de rentrer en taxi pendant les périodes à risques liées au week-end. ( www.cheques-taxi)

Des actions de sensibilisation et de contrôles organisés de manière récurrente peuvent permettre de faire évoluer les comportements. Cette campagne de l’AWSR se fait dans le cadre d’une stratégie intégrée sensibilisation/contrôles/répression. Les services de police ont été sollicités à effectuer davantage de contrôles de la conduite sous influence d’alcool ou de drogue durant la campagne.

Contact Presse AWSR : Pierre-Laurent Fassin – 0475 98 34 06