COVID-19 - Le contrôle des mesures, ce n’est pas qu’en rue !!

Vendredi dernier (20/03) dans l’après-midi, la police locale de Comines-Warneton a procédé au contrôle de diverses entreprises implantées sur son territoire dans le cadre du respect des mesures imposées par le Gouvernement afin de lutter contre la propagation du coronavirus COVID – 19.
Parmi les entreprises contrôlées, la police cominoise s’est notamment rendue au sein de l’entreprise CLAREBOUT, société ayant un siège d’exploitation à Warneton et spécialisée dans la production de produits surgelés issus de la transformation de la pomme de terre.

Préalablement à ces contrôles, la police avait pris soin de contacter téléphoniquement toutes les directions d’entreprises afin de préciser certaines parties des mesures et d’obtenir des renseignements sur la manière dont elles les ont mises en œuvre. Pour le cas de la société CLAREBOUT, un appel était également parvenu au centre 101 pour dénoncer certaines conditions de travail problématiques depuis la mise en place des mesures de confinement.

Lors du contrôle, certains constats ont été réalisés et l’Auditeur du travail du Hainaut a fait procéder à l’audition d’un responsable de la sécurité au sein de la société. A l’issue de cette audition, l’Auditeur du Travail a signifié un avertissement à l’entreprise. Même si l’entreprise fait partie d’un des secteurs cruciaux nécessaires à la protection des besoins de la population (selon l’arrêté ministériel du 18 mars 2020), il n’en demeure pas moins que les entreprises de ce secteur sont également tenues de mettre en œuvre le télétravail et de faire respecter les règles de distanciation sociale, dans la mesure du possible.

Si aucune suite n’est réservée à un avertissement donné par le Contrôle du bien-être ou par l’auditorat, une fermeture pourrait être ordonnée.

Ce lundi 23 mars 2020, la police a procédé à d’autres contrôles dans les entreprises, comme dans les plus petites structures commerciales ou de services.

La police locale rappelle que le respect des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19, c’est non seulement légal, mais c’est également une question de civisme, de responsabilité, de discipline et de solidarité. Le respect des mesures, ce n’est pas que pour les autres !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Twitter Facebook Linkedin Pinterest email