Actualités

Signalement et plaintes: au commissariat plutôt que sur Facebook

Découvrez l'article sécurité de l'édition n°90 du Namur Magazine qui vient de paraître!


Où lire l'ensemble du magazine?
- Via l'exemplaire distribué gratuitement dans toutes les boîtes aux lettres namuroises;
- Via le site web de la Ville de Namur www.ville.namur.be;
- Via l'application pour smartphone ou tablette à télécharger sur Apple Store ou Google Play.

Le cyberharcèlement fait partie des diverses formes de cybercriminalité (piratage de données, usurpation d'identité, extorsion de fonds, pédopornographie...) perpétrées à l'aide des technologies et moyens de communication en ligne : smartphones, ordinateurs et tablettes, courrier électronique, réseaux sociaux, messageries instantanées…

Comme pour la plupart des autres formes de cybercriminalité, le cyberharcèlement n'est que la forme nouvelle d'agissements ou de phénomènes existants depuis toujours.
Le harcèlement, en général, se caractérise par le comportement intentionnel et répété d'humiliation et/ou de menace, verbale ou physique, d'un auteur envers sa victime, la relation entre les deux étant inégale. L'intention peut être de nature financière, sexuelle et/ou l'humiliation publique. La version «cyber» du harcèlement est apparue progressivement avec la montée en puissance des nouvelles technologies et, plus récemment, avec l'explosion des réseaux sociaux

A la Une : La nouvelle campagne de l'AWSR : "un peu trop vite, c'est trop vite!"

Je roule juste un peu plus vite », c'est souvent l'excuse invoquée par ceux qui pensent que dépasser légèrement les limitations de vitesse n'est pas très grave. Et pourtant, cela fait en réalité une grande différence. On estime que si tous les automobilistes roulaient 10km/h au-dessus de la limite légale sur tous les types de route, on enregistrerait une hausse de 50% du nombre de tués sur les routes ! Le lien entre vitesse excessive et accidents de la route existe donc bel et bien.

Communiqué de presse : Dossiers de stupéfiants

Les services de la Zone de Police de Namur ont été particulièrement actifs ces derniers jours dans des dossiers de stupéfiants.

  • Mardi 09/02/2016: Suite à des agissements suspects à Namur-Jambes, 5 personnes (4 de nationalité hollandaise et 1 de nationalité belge) ont été interpellées en possession de plus de 180 grammes d'héroïne. Deux véhicules ont été saisis et 4 des 5 individus ont été placés sous mandat d'arrêt.
  • Mercredi 10/02: Deux individus de nationalité hollandaise sont interpellés à Namur, par le GIS (Groupe d'Interventions Spéciales), dans le cadre d'un important dossier de culture de cannabis du ressort de l'arrondissement judiciaire de Neufchateau. Les deux suspects ont été déférés devant le Juge d'Instruction titulaire du dossier.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARQUET - POLICE Vols de véhicules – 3 mandats d’arrêt

Le 26/01/2016, vers 04h45, nos services sont appelés par un témoin dans le cadre d'un vol de véhicule en cours à Namur - Temploux.
Lors de leur arrivée à proximité du lieu des faits, plusieurs équipes d'intervention de la Zone de police de Namur, rejointes par une équipe de la Zone de police Orneau-Mehaigne, entament une poursuite du véhicule volé. Lors de cette poursuite, le véhicule en fuite tente de mettre un des véhicules de police hors de la chaussée et le heurte. Le conducteur de ce véhicule volé est interpellé tandis que le véhicule complice parvient à prendre la fuite.