Piqûre de rappel : Un médicament peut provoquer un accident

AWSR medicaments

La nouvelle campagne de l'AWSR est consacrée à la conduite sous influence de médicaments.

D’après la dernière enquête menée par l’AWSR sur 1300 Wallons, plus d’un tiers d’entre eux (36%) avouent avoir déjà conduit sous influence de médicaments au moins une fois sur une période d’un an. De plus, 28% des conducteurs ayant avoué consommer des médicaments ont déclaré les avoir combinés au moins une fois avec de l’alcool avant de conduire, avec pour conséquence d’augmenter considérablement les effets des produits et le risque d’accident.

Somnolence, difficultés à se concentrer, troubles de la vue, vertiges, … : les effets secondaires de certains médicaments peuvent avoir un impact important sur la conduite d’un véhicule. Et pourtant, 1 Wallon sur 10 (11 %) conduit au moins une fois par semaine sous l’influence de médicaments pouvant altérer les capacités de conduite (AWSR, 2017).

Ce comportement peut multiplier le risque d’accident par 5 !

10 % des conducteurs consommant des médicaments les combinent avec de l’alcool, dont 2 % plus d’une fois par semaine ! Ces chiffres sont préoccupants quand on sait que le risque d’accident est alors multiplié par 20 à 200 fois selon les substances concernées. La combinaison de plusieurs médicaments est aussi à éviter.

Plus d'infos ?

http://www.tousconcernes.be/wp-content/uploads/2019/02/AWSR-d%C3%A9pliant-m%C3%A9dicaments-FR-2019.pdf