Hacking ou l'art de l'exploitation !

Ce type d'arnaque concerne les adresses emails, les profils sur les réseaux sociaux, etc.

Le hacker utilise généralement une méthode de phishing pour obtenir les identifiants et mots de passe de leur victime mais ce n'est pas la seule méthode utilisée. En résumé, il s'introduit dans votre système informatique à votre insu.

Si votre mot de passe n'est pas suffisamment "fort", il est possible de craquer ce dernier avec un logiciel adapté. Evitez donc de choisir des mots de passe trop simples tels que 1234, azerty ou encore votre date de naissance, le prénom de vos enfants ou tout autre mot de passe qui peut être deviné en consultant vos informations publiques généralement disponibles sur les réseaux sociaux.

Environ 80 % des ordinateurs sont infectés par des malwares (logiciels malveillants), sans que leur propriétaire en soit informé. Ce type de logiciel peut enregistrer toutes les données que vous tapez au clavier, les fichiers consultés, etc.

Ces données sont ensuite exploitées pour envoyer un spam (courrier indésirable) et arnaquer vos contacts.

Le hacking d'un système informatique (site web, serveur privé ou d'entreprise) peut être divisé en deux catégories:

  • Le piratage interne : une personne qui accède aux données (au sein d'une entreprise par exemple) afin de les voler, de les modifier ou de les saboter;
  • Le piratage externe : il s'agit d'une personne extérieur qui lance une attaque sur un système informatique (exemple : attaque DDOS).

Si vous avez été victime d'un hacker, portez plainte à la Police le plus vite possible.

Tâchez de récolter un maximum d'informations ou de preuves avant l'intervention de la Police et de déconnecter, dans la mesure du possible, les systèmes qui ont été piratés.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question? Contactez-nous via le formulaire de contact ou par téléphone au 071787101.