Actualités

Boire ou conduire, plus besoin de choisir

L’ AWSR invite les usagers de la route à expérimenter cet été le plaisir des boissons à 0 % d’alcool. Pour une conduite maîtrisée à 100 %.

Police on Web - Certaines déclarations désormais possibles depuis chez vous

Durant cette période marquée par le coronavirus, la police ne reste pas les bras croisés, bien au contraire. Elle s’efforce inlassablement d’améliorer son offre de services, notamment en poursuivant son cheminement dans le monde digital. Dès aujourd’hui, la liste des types de faits pouvant faire l’objet d’une déclaration à distance est encore étendue pour vous éviter de devoir vous déplacer au commissariat.

La société MACOPHARMA France a été avertie par des pharmacies françaises et belges ayant reçu un fax prétendument envoyé par MACO PHARMA, les encourageant à commander du gel hydro-alcoolique et des masques de type FFP3.

L’AWSR appelle les citoyens à ralentir pour ne pas donner plus de travail aux hôpitaux

L’Agence wallonne pour la Sécurité routière appelle les citoyens wallons à conduire de façon responsable rappelant que les services de première ligne (services de police, services d’urgence hospitaliers) sont bien assez occupés.

Dans le cadre de l'AM du 13 mars 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19, le non respect des règles est punissable des sanctions suivantes:

La sanction pénale figure à larticle 187 de la loi sur la sécurité civile:

«Le refus ou la négligence de se conformer aux mesures ordonnées en application de l'article 181, § 1er et 182 sera puni, en temps de paix, d'un emprisonnement de huit jours à trois mois et d'une amende de vingt-six à cinq cents euros, ou d'une de ces peines seulement.

En temps de guerre ou aux époques y assimilées, le refus ou la négligence de se conformer aux mesures ordonnées en application de l'article 185 sera puni d'un emprisonnement de trois mois à six mois et d'une amende de cinq cents à mille euros, ou d'une de ces peines seulement.

Le ministre ou, le cas échéant, le bourgmestre ou le commandant de zone pourra, en outre, faire procéder d'office à l'exécution desdites mesures, aux frais des réfractaires ou des défaillants.»