PLP : Concrètement, comment ça se passe ?

Le point essentiel d'un PLP, c'est d'organiser la communication des informations !

Les méthodes et les outils de communication seront différents selon qu'on parle de communication urgente ou non-urgente.

En cas d'urgence, lorsqu'un membre du PLP constate une situation lors de laquelle il existe un danger imminent pour des personnes ou des biens, il ne doit pas hésiter : il doit appeler le 101 ou le 112. Donc, dans ces cas d'urgence (accident, flagrant délit de vol, bagarre, etc.) rien ne change pour un membre PLP par rapport à un autre citoyen. Ils doivent tous deux utiliser les numéros d'urgence de la police.

En dehors des cas d'urgence, les membres PLP transmettront une information ou signaleront une situation vers leur coordinateur. Le coordinateur prendra contact avec la police locale qui traitera l'information et organisera la réponse adéquate (vérifications, patrouilles, enquête, rédaction d'un procès-verbal,etc.). A l'issue du traitement de cette information, la police locale fera un feed-back au coordinateur .

En dehors des cas d'urgence, la police transmettra des conseils de prévention aux membres PLP. Ces conseils seront postés sur un journal consultable. Seuls les membres PLP pourront avoir accès à ce journal, sur lequel ils pourront réagir.

Cela semble quelque peu fastidieux, mais, en réalité, tout est planifié pour que le membre PLP ait facilement et rapidement accès à l'information qui le concerne.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question? Contactez-nous via le formulaire de contact ou par téléphone au 063 21 04 00.