Actualités

Comment déposer une plainte ?

Durant la période de pandémie liée au COVID-19, il est important de respecter les règles de distanciation sociale. Il est également indispensable de garantir un accès aux commissariats de police et de permettre à tous les citoyens désirant déposer une plainte de pouvoir le faire dans de bonnes conditions.

3 possibilités s'offrent à vous : 

Déposer plainte en toute sécurité

Afin de faciliter les conditions de travail et de prévenir la propagation du virus, des écrans en plexiglas ont été placés sur les bureaux d’audition.

Comment déposer une plainte pendant la crise de la Corona?

Compte tenu de la situation actuelle concernant le Coronavirus et des mesures supplémentaires prises par le gouvernement fédéral, notre zone va maintenant également prendre les précautions nécessaires en ce qui concerne l'accueil dans nos trois commissariats. Nous voulons garantir la santé de nos citoyens et de notre personnel et ne pas augmenter le risque de personnes infectées.

Situation Coronavirus (Covid19) - Mesures en Région de Bruxelles-Capitale suite au Conseil régional de Sécurité  

Le Conseil National de Sécurité (CNS) a annoncé le passage en phase fédérale. Les décisions sont donc désormais prises par un comité de coordination au sein du Centre National de Crise, auquel sont associées les entités fédérées. Le CNS a en outre annoncé des mesures supplémentaires jugées nécessaires pour protéger l'ensemble de la population contre la propagation du Coronavirus en Belgique. Sur le plan sanitaire, le pays reste en phase 2, dont l’objectif est d’essayer de contenir la dispersion et la multiplication du virus.

Questions fréquentes
 

Des bodycams pour filmer les interventions policières

Des bodycams pour filmer les interventions policières

A partir du mois de mars 2020, certains policiers de la zone Uccle/W-B/Auderghem utiliseront ce nouvel équipement sur la voie publique. Le recours à cette technologie fait l’objet d’une législation fédérale spécifique (Loi sur la fonction de police du 5 août 1992) applicable à l’ensemble des services de police. Les modalités d’utilisation des caméras ainsi que les possibilités de consultation des enregistrements par les services de police et les autorités judiciaires sont donc strictement réglementés.