Plan Zonal de Sécurité 2020-2025

La zone de police Uccle/W-B/Auderghem se comporte plutôt bien en matière de sécurité et de qualité de vie. Les résultats du dernier Moniteur de Sécurité sont sans équivoque, la population s’y sent globalement bien et en sécurité. L’appréciation dépasse largement la moyenne régionale. Tout n’est évidemment pas parfait. Et même si la criminalité reste à un niveau très bas ces dernières années, un fait commis est toujours un fait de trop pour ceux qui en sont victimes.

Notre devoir est de mettre tout en œuvre pour prévenir la criminalité, la combattre, interpeller rapidement les auteurs de délits et apporter aide et soutien aux victimes.

Au-delà des sept priorités retenues dans ce Plan Zonal de Sécurité 2020 – 2025, le prochain cycle de politique policière mettra également l’accent sur l’accessibilité des services de police, leur rapidité d’intervention et leur présence rassurante et bienveillante dans l’espace public. De gros efforts financiers ont été consentis pour rénover le commissariat Tritomas afin d’offrir des standards de travail et d’accueil modernes. C’est dans cette direction qu’il faudra réfléchir pour le commissariat Marlow devenu aujourd’hui obsolète. Car il est primordial de proposer des conditions optimales pour le dépôt de plainte. Les études de victimisation le prouvent, à peine une personne sur dix déclare, par exemple, une fraude sur internet, une sur quatre un vol de vélo et une sur cinq un fait de mœurs.

Il faut également écouter la population, ses aspirations et ses besoins. Le Moniteur de Sécurité 2018 a connu un grand engouement citoyen dans notre zone de police avec un des taux de réponses le plus élevé en Région bruxelloise. Les citoyens veulent être écoutés et surtout entendus. Et leur priorité ne sont pas toujours en lien avec la criminalité. C’est d’ailleurs les problèmes liés à la sécurité routière et en particulier la vitesse, l’agressivité, les nuisances sonores liées à la vitesse et la partage de la voie publique qui sont le plus souvent cités. Couplés avec la propreté publique et les dépôts sauvages, on s’aperçoit que la qualité de vie dans les quartiers prime. Les cambriolages restent également une grande préoccupation dans une zone où ils représentent près d’un quart des vols signalés à la police.

Le vol de vélo s’affiche également parmi les priorités des citoyens car il est  devenu un véritable fléau ces dernières années et est ressenti comme un frein au développement de la mobilité douce portée collectivement et individuellement par les citoyens.

Les défis ne manquent donc pas pour les cinq prochaines années. Ils ne pourront être relevés que grâce à une collaboration de tous les maillons de la chaîne de sécurité mais aussi en permettant aux citoyens de devenir un peu plus acteurs de leur sécurité.

Annexes
PZS_2020_2025 (3.91 Mo)