Une action policière de 48H pour lutter contre la distraction au volant.

La police organise ce mardi 17 et mercredi 18 mai 2022 une première action nationale contre la distraction au volant, qui cause jusqu'à 25% des accidents par an. La police fédérale de la route mènera cette opération en collaboration avec 110 zones de police locale. Durant 48 heures, des contrôles ciblant entre autres l'usage du GSM au volant auront ainsi lieu partout dans le pays.

Action distraction au volant

L'usage du téléphone en conduisant n'est pas la seule cause de distraction. D'autres comportements, comme se maquiller, se couper les ongles ou encore essayer de retrouver sa boîte à tartines contribuent à déconcentrer les conducteurs et à les empêcher de garder en permanence la pleine maîtrise de leur véhicule.

Selon des études, entre 5 et 25% des accidents de la route sont dus à la distraction au volant. Placer son GSM dans un support destiné à cet effet est la seule façon acceptable d'utiliser l'appareil (par exemple comme GPS) lorsque l'on conduit.

Cette recommandation est d'ailleurs devenue il y a peu une obligation légale et qu'il est donc interdit de jeter des coups d'œil réguliers sur un téléphone portable se trouvant sur le siège passager.

L'usage d'un tel appareil constitue d'ailleurs désormais une infraction du troisième degré, avec un montant de la perception immédiate passé de 116 à 174 euros

 

Quelques chiffres

14

14 mètres sont parcourus en une seconde lorsque l’on roule à 50 km/h. 33 mètres à 120 km/h. Quelques secondes d’inattention correspondent donc à des dizaines de mètres parcourus à l’aveugle.

x10

Vous risquez 6 à 10 fois plus d’avoir un accident lorsque vous lisez ou écrivez un message au volant. Téléphoner vous expose déjà à un risque multiplié par 3.

5%

5% des piétons wallons avouent utiliser souvent leur téléphone au moment de traverser la route. 39 % supplémentaires ont ce comportement de façon occasionnelle.

25%

On estime que la distraction joue un rôle dans 5 à 25% des accidents de la route.

50%

Selon plusieurs études, les automobilistes passent environ de 25% à 50% de leur temps de conduite à des activités détournant l’attention.

1/3

1/3 des automobilistes wallons déclarent manipuler leur GSM régulièrement lorsqu’ils sont au volant.

 

Ne vous laissez pas distraire !

Celui qui conduit garde les yeux sur la route et les mains sur le volant.

 

Infos: Distraction et sécurité routière | AWSR