Covid-19: Interdiction des voyages non-essentiels: exceptions et formalités

Le Comité de Concertation a décidé vendredi dernier d'interdire temporairement les voyages en provenance et à destination de la Belgique, effectués à des fins récréatives-touristiques. L'arrêté ministériel reprenant les mesures adaptées vient d'être publié au Moniteur belge et entrera en vigueur le mercredi 27 janvier 2021.

Voici les modalités pratiques.

L’arrêté ministériel interdit les déplacements à des fins récréatives-touristiques en provenance et à destination de la Belgique du mercredi 27 janvier au lundi 1er mars 2021.

Cela signifie que seuls les voyages essentiels à destination de l’étranger sont autorisés, à savoir :

1. les voyages pour raisons professionnelles

2. les voyages des diplomates, ministres, chefs d’Etat et de gouvernement, membres du Parlement européen et assimilés

3. les voyages pour raisons familiales impérieuses (une preuve crédible peut être demandée)

Exemples: 

  • visites à un conjoint ou partenaire, qui ne vit pas sous le même toit,
  • voyages dans le cadre de la coparentalité pour les parents d’enfants en garde partagée,
  • enterrement de parents ou d’alliés (beaux-parents, beaux-enfants, etc.) au premier et au deuxième degré mais aussi de proches,
  • voyages dans le cadre de mariages civils ou religieux de parents ou alliés au premier et au deuxième degré.

4. les voyages effectués pour des motifs humanitaires, comme l’assistance à une personne âgée, mineure, handicapée ou vulnérable mais aussi les voyages pour des motifs médicaux.

5. les voyages qui sont liés aux études. Cela concerne les voyages d’élèves, étudiants et stagiaires qui suivent une formation dans le cadre de leurs études.

6. les voyages d’habitants de communes frontalières, de leurs communes voisines directes et des zones frontalières pour des activités de la vie quotidienne qui sont également autorisées dans le pays de résidence principale et qui sont nécessaires.

7. les voyages pour apporter des soins aux animaux

8. les voyages dans le cadre d’obligations juridiques, si nécessaires et pour autant que cela ne puisse pas se faire numériquement

9. les voyages pour faire effectuer des réparations urgentes dans le cadre de la sécurité du véhicule

10. les voyages dans le cadre d’un déménagement

11. les voyages de transit

À partir du 27 janvier 2021, les personnes effectuant un voyage autorisé à l'étranger doivent être en possession d'une déclaration sur l'honneur. Les personnes qui se rendent régulièrement à l'étranger, par exemple les travailleurs transfrontaliers ou les riverains des communes frontalières, ne doivent remplir la déclaration sur l'honneur qu'une seule fois pour une activité spécifique.

Ceci ne modifie pas les règles existantes concernant le document FLP à remplir, les tests et la mise en quarantaine pour les voyageurs.

Par ailleurs, il est important, avant d'entreprendre un voyage essentiel, de consulter les conseils aux voyageurs par pays sur le site du SPF Affaires étrangères afin de connaître la situation et les mesures à prendre dans le pays de destination.

Infos complètes sur info-coronavirus.be

Annexe