Sécurisez votre moto ou votre cyclomoteur !

Moto
Les vols de motos et de cyclomoteurs sont en diminution mais il n’empêche, près de 1.600 motards et 1.000 cyclomotoristes en ont encore été victimes en 2018. Eviter le vol de votre deux-roues motorisé doit être l’objectif, notamment pour les motos coûteuses ciblées par les bandes organisées.

Première mesure : un lieu de parking sûr

Dérober votre moto ou votre cyclomoteur sera toujours moins tentant quand ils sont garés à un endroit bien fréquenté et bien en vue. Un lieu avec beaucoup de passage et non confiné, en plus ouvert à la vue de nombreux résidents des immeubles voisins (« les yeux de la rue ») peut en effet dissuader un voleur de s’intéresser à votre deux-roues.
Evitez donc les rues isolées et les parkings souterrains, même s’ils sont surveillés par des caméras. La nuit, rangez (et cadenassez !) votre moto dans votre garage fermé à clé et emportez les documents de bord.

 

Combinez des dispositifs antivols

L’optimum est de combiner plusieurs antivols, opération indispensable pour les motos chères qui tentent davantage les bandes spécialisées. Tout d’abord, utilisez le dispositif antivol d’origine installé sur la colonne de direction (appelé Neiman, du nom de son inventeur). Mais dites-vous bien cet antivol ne suffira jamais à sécuriser bien longtemps votre véhicule, car on le force bien trop facilement. Les motos modernes (pas les 50 cc et 125 cc) disposent également d’un transpondeur évitant de démarrer le moteur.

Un bloque-disque (certains sont vendus avec alarme intégrée) est très difficile à détruire mais n’empêche pas d’embarquer celle-ci dans un véhicule utilitaire. Le vol en embarquant la moto dans une camionnette est en effet la méthode favorite des voleurs organisés, car elle permet de s’attaquer au bloque-disque en toute tranquillité une fois la moto emportée. Il suffit de quelques dizaines de secondes à quelques gaillards costauds pour embarquer dans un fourgon ou un camion un véhicule non accroché à un point fixe.

Voilà pourquoi il est intéressant de combiner le bloque-disque à un cadenas solide, que vous attachez à un objet inamovible (poteau d’éclairage, râtelier à vélos, arbre, etc.). Evitez que l’antivol ne repose sur un rebord ou au sol car un coup de masse suffirait à détruire la serrure. Privilégiez les cadenas portant le label ART 3+ ou 4+ ou NF.

 

Exploitez l’électronique

Vous pouvez encore plus contrarier les voleurs en installant une alarme antivol qui sonnera et avertira les personnes aux alentours quand on tentera de voler votre deux-roues.

On trouve aussi des dispositifs d’immobilisation que vous pouvez enclencher à distance si un voleur est quand même parvenu à prendre le large avec votre moto.

Et enfin, vous pouvez penser à placer un traceur GPS qui va vous permettre de localiser votre moto. Ces dispositifs sont efficaces, du moins tant que celle-ci n’a pas été désossée. Le vol pour revendre les pièces détachées des plus belles motos est en effet un type de vol courant, et les dispositifs électroniques sont alors prélevés.

 

Assuré, rassuré…

Au plus vous aurez investi dans votre deux-roues, au plus la perte de celui-ci vous fera mal. Voilà pourquoi souscrire une assurance incluant le vol achèvera de vous tranquilliser financièrement contre les voleurs déterminés et bien équipés.

Rassemblez dans un dossier le numéro de cadre, la marque, le modèle, les caractéristiques particulières, la couleur… de votre deux-roues, avec la preuve d’achat et des photographies de celui-ci.

Autres conseils pratiques

- Ne laissez jamais vos papiers sur le véhicule en stationnement, ce qui faciliterait sa revente ; mais attention, vous devez détenir les originaux quand vous roulez, au risque d’être immobilisé par la police en cas de contrôle !

- Vous êtes partis en groupe ? Lors des haltes, accrochez vos motos les unes aux autres.

- Ne laissez pas d'objets de valeur sur votre moto ou dans le coffre.

- Si vous achetez une moto d'occasion, optez pour un distributeur agréé. Vous vendez votre moto ? Prenez vos précautions si l’acheteur potentiel souhaite tester le véhicule !

 
 

Commissaire Olivier QUISQUATER