Lorsque je me connecte sur un réseau Wi-Fi public

public internet

Utiliser un réseau Wi-Fi public gratuit est pratique mais risqué. Beaucoup sont vulnérables car non sécurisés, ce qui facilite le piratage des données confidentielles et l’installation de malwares. Des précautions permettent d’éviter les risques.

Les risques

Un Wi-Fi public qui ne requiert pas un identifiant ou une authentification permet aux hackers d'accéder librement aux appareils non sécurisés présents sur le même réseau. Il leur est en effet possible de se placer entre l’utilisateur et le point de connexion et d’accéder aux informations que ce dernier envoie sur Internet : messages importants, données personnelles voire paramètres d'identification pour accéder au réseau d'entreprise.

En l’absence d’une connexion wifi sécurisée, les pirates informatiques peuvent également installer facilement des logiciels infectés sur un ordinateur lors de partage de fichiers sur le réseau. Certains tentent même, durant le processus de connexion, d’introduire un logiciel malveillant en proposant à l’utilisateur de cliquer sur une fenêtre pour obtenir des services, un soi-disant remboursement ou des produits.

8 précautions

En tout temps

  1. Faire systématiquement les mises à jour dédiées aux systèmes de vos appareils, ordinateur, tablette et smartphone, …
     
  2. Installer un anti-virus sur vos appareils (voir la sélection des plus performants sur : https://www.av-test.org/fr/ )

Lorsque vous vous connectez au Wi-Fi public

  1. Utiliser de préférence un réseau sécurisé qui vous demandera de vous identifier et vous enverra le code utile pour se connecter. Vérifier au préalable le nom correct du réseau en question et sa fiabilité via la 4G
     
  2. Désactiver le Bluetooth
     
  3. Limiter ses activités sur tout réseau public : éviter d’effectuer un payement bancaire, de fournir des données de la carte de crédit, de converser sur les réseaux sociaux …
     
  4. Par sécurité, installer un VPN sur l’appareil
     
  5. Désactiver la connexion au réseau Wi-Fi public lorsqu'il n'est plus utilisé. Ne se reconnecter qu’en cas de besoin
     
  6. Lorsque c’est possible, éviter le Wi-Fi public et préférer la 4G, autrement dit rester dans le réseau sécurisé de votre opérateur.

Olivier BOGAERT
Commissaire de police, DJSOC - Police Fédérale
Emissions sur Tendances 1ère et Bel-Rtl

Source : secunews.be

Photo : Twenty20