Au volant, tout appareil mobile désormais fixé sur un support.

Depuis le 3 mars 2022, des règles plus strictes s'appliquent à ceux qui veulent utiliser leur téléphone portable ou d'autres appareils mobiles au volant. Désormais, vous ne pourrez utiliser votre appareil avec écran que s'il se trouve dans un support approprié.

Illustration Police

La nouvelle règle

La distraction causée par l'utilisation d'un téléphone portable ou d'un smartphone au volant est l'une des principales causes de mortalité dans le trafic. Toutefois, outre les téléphones mobiles et les téléphones intelligents, il existe de nombreux autres appareils dotés d'un écran qui peuvent distraire les conducteurs et donc augmenter considérablement le risque d'accident. L'ancien article 8.4 du code de la route, qui limitait l'utilisation des téléphones portables, est donc étendu à l'utilisation de tous les appareils mobiles dotés d'un écran.

La nouvelle règle stipule qu'en tant que conducteur, vous ne pouvez pas "utiliser, tenir en main ni manipuler aucun appareil électronique mobile doté d’un écran, à moins qu'il ne soit fixé au véhicule dans un support destiné à cette fin". La règle ne s'applique pas lorsque votre véhicule est à l’arrêt ou en stationnement conformément aux dispositions du Code de la route.

Concrètement, cela signifie qu'en tant que conducteur, vous n'êtes plus autorisé à passer des appels téléphoniques lorsque votre smartphone est posé sur vos genoux, sur la console centrale ou sur le siège du passager. L'utilisation de votre smartphone pour la navigation ou comme lecteur de musique sera également interdite, sauf si l'appareil est fixé dans un support. Il en va de même pour les autres appareils mobiles dotés d'un écran, tels que les appareils GPS ou les lecteurs multimédias.

Des amendes plus élevées

Non seulement la règle elle-même sera plus stricte, mais les amendes seront également plus élevées pour ceux qui ne la respectent pas. L'utilisation non autorisée d'appareils mobiles au volant deviendra un délit de troisième degré. Les personnes prises risquent une amende immédiate de 174 euros, plus les frais administratifs. En cas de convocation devant le tribunal de police, le juge peut infliger des amendes allant de 240 à 4.000 euros, et le droit de conduire peut également être retiré.

Les contrevenants qui sont titulaires d'un permis de conduire B depuis moins de deux ans et qui résident en permanence en Belgique doivent au moins repasser l'examen théorique ou pratique avant d'être autorisés à conduire à nouveau. En cas de récidive, les sanctions sont encore plus sévères.
 

VLAAMSE STICHTING VERKEERSKUNDE

https://www.veiligverkeer.be/themas/afleiding

 

Que signifie à l’arrêt ou en stationnement ?

Selon le code de la route, vous êtes à l’arrêt lorsque votre véhicule n’est pas stoppé plus longtemps que nécessaire pour laisser embarquer ou débarquer des personnes ou pour charger ou décharger des marchandises.

Si vous laissez votre véhicule à l'arrêt plus longtemps que nécessaire pour l’embarquement ou le débarquement (ou chargement/déchargement), il sera alors question de stationnement.

Lorsque vous êtes immobilisé devant un feu rouge ou dans un embouteillage, votre véhicule n'est ni arrêté ni certainement stationné selon le code de la route.

GSM au volant, conseils utiles avant de partir …

Mettez si possible votre smartphone en silencieux avant le départ et rangez-le dans la boîte à gants, donc hors de portée et de vue. Ainsi, vous ne serez pas distrait par les appels ni tenté de saisir votre GSM.

Un outil très pratique est « l’Autoposition » de votre smartphone. Un message avertissant que vous conduisez et que vous rappellerez plus tard répond automatiquement aux appels. Si votre smartphone n'en est pas encore équipé, téléchargez l’application.

Utiliser le téléphone en mode mains libres (l’appareil étant fixé dans son support) n’est pas interdit mais le risque d’accident n’est pas négligeable car votre attention à la circulation diminue automatiquement. Si vous décidez de procéder ainsi, allumez votre Bluetooth avant de partir. 

Christian ARNOULD
Commissaire divisionnaire er

https://www.code-de-la-route.be/textes-legaux/sections/ar/code-de-la-route/108-art8

Source: Secunews