La sécurité des motards dans la circulation

25.03.2015 - fin indéterminée

Introduction

1. Adoptez une conduite anticipative

  • Observez toujours ce qui se passe autour de vous.
  • Evaluez ce qui pourrait se produire.
  • Adaptez votre comportement en conséquence.

Pour ce faire, regardez loin devant vous et tenez les autres usagers à l'œil.
Ralentissez toujours à l'approche d'un carrefour, même si vous avez priorité. Les automobilistes ont du mal à percevoir les deux-roues et à estimer leur vitesse. Tenez-vous prêt à vous arrêter.

2. Soyez le plus visible possible

  • Equipements

Soyez le plus visible possible est vital à moto.
Optez pour un équipement et un casque de couleurs vives.
Privilégiez les vêtements munis de bandes rétro réfléchissantes, si vous préférez les couleurs foncées.

  • Les feux

Allumer le feu de croisement et le feu rouge arrière en permanence est une obligation légale. Par contre, il est formellement interdit de rouler avec le feu de route allumé. C'est également très irritant pour les autres usagers.

  • Position

Contrairement aux automobilistes, les motards ne sont pas obligés de tenir leur droite. Ils peuvent circuler sur toute la largeur de leur bande de circulation lorsque la chaussée est divisée en bandes de circulation. Cela leur permettra d'avoir une meilleure vue du trafic et d'être mieux remarqués par les automobilistes dans leur rétroviseur intérieur.

3. Respectez le code de la route

Respectez le code de la route. Veillez particulièrement à :

  • Indiquer systématiquement le moindre changement de direction à l'aide de vos clignotants et à ne pas déboîter brusquement.
  • Respecter les limitations de vitesse. En roulant à une vitesse excessive ou inadaptée, vous limitez non seulement votre capacité de réaction en cas d'imprévu, mais vous risquez aussi de surprendre davantage les autres usagers.
  • Ne pas slalomer entre les voitures, surtout sur autoroute.

4. Apprenez à freiner efficacement

Utilisez les deux freins en même temps, en dosant la pression exercée sur les commandes.

En cas de freinage important, gardez les bras tendus sur le guidon et serrez la moto entre les jambes pour mieux la contrôler et éviter de passer par-dessus. Sur sol mouillé, le freinage doit être moins fort et plus dosé pour conserver la maîtrise du véhicule et son adhérence au sol.

5. Gare à l'excès de confiance

Maîtrisez toujours votre vitesse, surtout dans les tournants.

Méfiez-vous en particulier des virages masqués qui offrent une vue insuffisante sur leur sortie. Adaptez votre vitesse et rentrez le plus tard possible dans la courbe afin d'avoir une meilleure vision. Gardez toujours à l'esprit qu'une flaque d'huile ou de diesel, voire quelques gravillons sur la chaussée suffisent pour transformer votre virage en glissade.

6. Remontez les files avec une prudence de sioux

Cette pratique est de plus en plus courante. Mais elle reste périlleuse en raison de la visibilité limitée (angle mort dans le rétroviseur des autres usagers).

Lorsque vous remontez des véhicules se déplaçant en file à vitesse modérée (moins de 50 km/h), adaptez votre vitesse et veillez à ce que l'écart entre votre propre vitesse et celle de la file soit réduite (pas plus de 10 km/h).

Réinsérez-vous dès que la file recommence à circuler normalement (à partir de 50 km/h) et n'oubliez pas d'utiliser vos clignotants pour indiquer que vous vous rabattez.

7. Méfiez-vous des pièges

Attention aux :

  • Marquages au sol
  • Plaques d'égout
  • Feuilles mortes
  • Gravillons
  • Pavés par temps de pluie

Attention aux coups de vent quand :

  • Vous croisez un camion.
  • Vous passez sur un pont.
  • Vous circulez sur une voie bordée de temps à autre d'habitations.

8. À moto oui, mais pas n'importe où !

Ne roulez pas:

  • sur les bandes d'arrêt d'urgence.
  • sur les bandes balisées en vue de travaux.
  • sur les zones hachurées ni sur les zones asphaltées entre la berme centrale et la ligne blanche matérialisant le bord gauche de l'autoroute.

Ce genre de comportement est asocial et dangereux. En outre, des débris de toutes sortes pourraient causer une crevaison ou une chute

Ne montez pas non plus sur votre moto si vous n'êtes pas en forme. La conduite d'une moto requiert plus d'efforts physiques et de concentration que celle d'une voiture.

9. N'hésitez pas à suivre un cours de perfectionnement

Il est important de pouvoir effectuer correctement les manœuvres d'urgence (manœuvre d'évitement, arrêt d'urgence…).

Il est conseillé de participer à une séance d'information pour prendre conscience de ses propres possibilités et limites et de suivre un cours de maîtrise.
Cela ne vaut pas uniquement pour les motards débutants, mais aussi pour ceux qui n'enfourchent leur machine que par périodes.

10. Ne négligez pas votre équipement

Portez en toutes saisons une tenue adaptée (idéalement en cuir) qui protège efficacement chaque partie du corps en cas de chute.
Portez des chaussures montantes et des gants en cuir épais car les pieds et les mains sont des zones très exposées.
Évitez les doublures en matière synthétique de type nylon qui pourraient, en cas de glissade, fondre sur la peau et provoquer de graves blessures.

Rues
Sur le territoire de la zone de Police Arlon-Attert-Habay-Martelange