Le sommeil te guette ? Alors tu t’arrêtes !

La nouvelle campagne de prévention de l'Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) met l'accent sur la fatigue au volant.

Reprendre le volant le soir après une longue journée de travail, rentrer en voiture après avoir fait la fête toute la nuit ou encore partir pour un long trajet alors qu'on se sent fatigué… On l'a tous déjà fait au moins une fois… Et pourtant ça peut s'avérer très dangereux !

En Europe, on estime d'ailleurs que 10 à 20% des accidents mortels de la circulation et 20 à 30 % des accidents mortels survenant sur autoroutes sont dus à la somnolence au volant.

Quelques conseils

  • Dès les premiers signes de fatigue, même pour les petits trajets, ARRÊTEZ-VOUS ! En cas de long trajet, faites une pause toutes les 2h et préparez votre itinéraire à l'avance en repérant les aires de repos. Une « sieste-éclair » de 15 minutes est LA solution idéale.
  • Évitez de conduire pendant les périodes les plus à risque : entre 2h et 5h et entre 13h et 15h.
  • Ayez une bonne hygiène de sommeil : l'accumulation d'heures de sommeil en retard ou des troubles comme des apnées du sommeil non traitées constituent un risque accru de somnolence. Consultez un médecin en cas de doute.
  • Si vous prenez certains médicaments, vérifiez s'ils n'ont pas d'effets secondaires sur la conduite.
  • Évitez les repas trop riches -> les glucides et les lipides favorisent la somnolence entre 1/2 h et 1 h après leur absorption.
  • Évitez de mettre le chauffage à fond dans la voiture.

Lire la suite >