Qu'est-ce que le décrochage scolaire ?

L'une des problématiques dont se chargent les INPPS est l'absentéisme scolaire. En effet, il s'agit d'un phénomène important, en constante augmentation. La lutte contre ce phénomène est tout à fait nécessaire dans la prévention du passage à l'acte pour un jeune. D'ailleurs, l'adage populaire ne dit-il pas que l'oisiveté est la mère de tous les vices ?

On constate que de plus en plus d'enfants, même très jeunes, sont en absence injustifiée soit à l'insu de leurs parents soit avec la complicité de ceux-ci (certificats médicaux, mots d'excuse, absence de complaisance,…).

Evidemment, quel que soit le contexte et les circonstances, les services de police doivent s'impliquer dans la lutte contre l'absentéisme scolaire avec comme objectifs le retour régulier de l'élève à l'école et la reconnexion des familles avec les établissements scolaires.

Pour atteindre ces objectifs, les patrouilles sont intensifiées aux abords des écoles et des contrôles planifiés. Ainsi les INPPS doivent assurer 4 heures de contrôle scolaire par semaine et par secteur. De plus, des opérations plus ponctuelles et de plus grande envergure sont organisées avec la collaboration d'autres services policiers.

Lors des contrôles, si on trouve un mineur en rue pendant les heures normales de cours, un courrier est envoyé aux parents (que le mineur soit en ordre ou pas). De plus, on procède à une vérification d'office de la situation du mineur auprès de l'école. S'il s'agit d'une situation problématique, un PV est rédigé et transmis au Parquet. Heureusement, dans la plupart des cas, un rappel à la loi est amplement suffisant.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question? Contactez-nous via le formulaire de contact ou par téléphone au 071 82 01 00.