Escroquerie : RIP deal à Herentals

Diffusé à la demande du Parquet d'Anvers, division Turnhout
Lieu
Herentals
Date

Après plus d'un an de "négociations" avec l'agent immobilier Alexander Schrotter, une famille de Herentals a été escroquée pour une somme considérable.

Le jeudi 28 février 2019, avant la vente de l'immeuble familial situé dans la Belgiëlaan, le soi-disant père de l'agent immobilier est venu vérifier si la trésorerie disponible était suffisante pour permettre la vente. Le bâtiment se compose de l'hôtel De Swaen et d'un magasin de lunettes attenante.

Après plus d'un an de négociation avec le courtier "Alexander Schrotter" cela n'a  suscité aucune  suspicion.

L’homme âgé qui s’est présenté au magasin de lunettes était très calme, poli et était habillé soigneusement. Il est juste venu voir l'argent. Les victimes ont ensuite été autorisées à garder l'argent elles-mêmes.

Une fois l’authenticité de l’argent contrôlée, tout a été mis dans une enveloppe brune et placé dans le coffre-fort.

L'homme a alors quitté le magasin. Dès que celui-ci a commencé à courir, les victimes ont senti l’arnaque.

Ils ont ouvert une nouvelle fois l’enveloppe et ont constaté que l’argent était composé de faux billets. Les victimes ont été escroquées par le système du ‘vol à l’échange’ : l'enveloppe avec l’argent a été échangée contre une enveloppe similaire avec de la fausse monnaie.

Toute la communication s’est effectuée en anglais.

Description de l’auteur :
un homme de forte corpulence âgé de 60 à 65 ans, mesurant 1m70 à 1m75 et aux cheveux gris.
Au moment des faits, il portait un manteau noir, un pull noir, un pantalon noir et des chaussures de ville noires et pointues. Il portait des lunettes de soleil, un sac noir en cuir et une écharpe noire avec des reflets blancs