Viol d'une mineure pendant les fêtes de Gand

Diffusion sur demande du parquet de Flandre orientale, division Gand
Lieux
Gand
Date

Le jeudi 24 juillet 2014, une jeune fille (mineure) participait avec son ami aux fêtes de Gand. Ils se sont rendus au restaurant Mc Donald situé sur le Korenmarkt. Là, la jeune fille a été accostée par un garçon d'origine étrangère qui lui a demandé du feu. Le couple a ensuite été séparé dans la foule entre 2h00 et 3h00 du matin. La fille a recherché son ami et a remarqué qu'elle était suivie par le même jeune homme qui l'avait abordée.

Elle a pris peur et s'est enfuie en direction de la Veldstraat (Nodenaysteeg).

Elle s'est cachée derrière un mur et y est restée près de dix minutes (Cf procès-verbaux).Elle a ensuite été attrapée par le jeune homme qui était accompagné d'un ami.

Elle a été frappée au visage et jetée au sol. Elle a également été agressée sexuellement. Les deux agresseurs ont pris la fuite lorsqu'un couple est arrivé à proximité du lieu de l'agression.

La jeune fille a gardé cette agression secrète mais ses parents ont découvert une lettre où elle relatait les faits. Le témoignage de la jeune fille a pu permettre l'établissement de portraits-robots (les deux agresseurs)

Premier auteur :

Il est âgé d'une vingtaine d'années, il est d'origine étrangère et a le teint mat. Il mesure environ 1m80 et est de corpulence normale. Il portait une fine moustache et une petite barbichette. Il a les cheveux noirs coupés courts avec une petite houpette coiffée avec du gel. Il était vêtu d'un pull bleu avec col en v de la marque Hollister et de baskets All Star. Il portait également à l'oreille une pierre brillante. Il s'exprimait en anglais avec un accent étranger.

Second auteur :

Il est également origine d'étrangère et a le teint mat. Il est plus petit que le premier auteur, plus trapu et a un gros nez. Ses cheveux sont noirs et bouclés. Il portait le même type de boucle d'oreille mais la victime n'a pu décrire ni ses vêtements, ni la langue qu'il parlait.

Si vous reconnaissez les deux personnes représentées sur ces portraits-robots ou si vous disposez d'informations en relation avec ces faits, veuillez prendre contact avec les enquêteurs Il est également demandé au couple de la rue Nodenaysteeg, ayant provoqué la fuite des auteurs, de se manifester