Véhicule électrique en feu : infox ou non ?

Les hoaxes ou infox sont des informations fausses, dépassées ou hors contexte propagées principalement via Internet. Ainsi, les vidéos largement diffusées de voiture électrique en feu nous suggèrent que ces incendies sont courants. Est-ce le cas ?

© Steve Closset

L’étude des risques effectifs

Un risque identique

Toutes les voitures possèdent un circuit électrique fiable, mais pas totalement exempt de court-circuit. Ce qui est certain, c’est qu’avec l’âge, ce risque est plus élevé. Toutes les voitures sont équipées de carrosseries en partie synthétiques, de sièges, de capitonnage, de décorations, … qui participent au développement de l’incendie.

Dans ces domaines, le risque est le même pour tout type de voiture : électrique ou à carburant.

Les voitures conventionnelles

(essence, mazout, gaz) possèdent, elles, un moteur à explosion alimenté par un carburant liquide ou gazeux, dont les risques d’incendie se situent :

  • Au niveau du réservoir de carburant : risque de perçage, d’éclatement et de propagation du carburant. La ligne de carburant vers le moteur est aussi, potentiellement, un danger de fuites.
  • Au niveau du moteur : toutes possèdent de l’huile inflammable pour la lubrification, et certaines ont un turbo compresseur qui peut laisser passer l’huile dans l’échappement.

Les voitures électriques

  • Elles sont équipées d’une batterie de haut voltage et de grande puissance. Un défaut dans la batterie ou les lignes d’alimentation peut être à l’origine d’un départ d’incendie.
  • Le feu dans la batterie peut devenir très vite incontrôlable et très difficile à éteindre avec des moyens conventionnels.



Les mesures de sécurité

Quel que soit le type de véhicule, le constructeur a prévu des techniques et des moyens pour limiter, voire supprimer, ces risques : écrans pare-flammes dans les moteurs à explosion, système de contrôle des batteries (BMS) dans les voitures électriques, coupures automatiques d’alimentation en cas d’accident. Il rappelle systématiquement, en réparation, les véhicules où un risque a été constaté.

 

Les voitures électriques prennent-elles souvent feu ?

Les compagnies d’assurance et la presse mentionnent très peu d‘incendies de véhicules électriques. Les voitures conventionnelles qui prennent feu sont bien plus nombreuses dans les statistiques. Entre 2018 et fin 2022, 3400 voitures thermiques ont pris feu contre 371 véhicules électriques (source Bureau of Transportation Statistics USA) Ces chiffres sont à mettre en corrélation avec le nombre de voitures en circulation et leur âge : pour 10.000 véhicules vendus à cette période, 1529,9 voitures à essence se sont embrasées pour 25,1 voitures électriques. Quoique le rapport soit en faveur des voitures électriques, il faut mettre en avant que celles-ci sont plus récentes. Il est donc difficile de tirer une conclusion correcte à ce propos.



Par contre, le nombre de vidéos qui circulent, en mentionnant (même si ce n’est pas exact) un véhicule électrique en feu est assez élevé. Mais ceci est surtout dû au fait que le public recherche ces vidéos, et qu’elles ont donc plus de chances d’être vues… même si ce sont des hoaxes.

Rien ne vient donc prouver que les véhicules électriques ont un risque d’incendie plus élevé.



Comment savoir ?

La source de l’information est déjà un indice de fiabilité : les organes reconnus, comme les agences de presse ou les journaux à grand tirage, n’ont pas intérêt à diffuser une information incorrecte.

En croisant les informations recherchées sur Internet, les données montrent, soit que l’on parle du même événement, soit que la vidéo est accompagnée d’infos (lieu, voiture, date…) qui ne correspondent pas et que celle-ci ne doit pas être prise au sérieux.

Concernant les outils qui peuvent vous aider à vérifier s’il s’agit d’infos ou hoaxes, nous nous reportons à nos articles précédents repris en référence.

Manipuler l’information devient, avec les réseaux sociaux, de plus en plus facile. Méfions-nous des rumeurs propagées par les infox ou hoaxes affirmant que les voitures électriques courent un risque d’incendie supérieur.



Jean-Paul CHARLIER

Commandant des services d’incendie er

Sources :

https://www.ethias.be/pro/fr/blog/voitures-electriques---quels-sont-les-risques-dincendie--.html

https://www.automobile-propre.com/etude-les-voitures-electriques-prennent-moins-souvent-feu-que-les-thermiques 

https://www.autoinsuranceez.com/gas-vs-electric-car-fires  

®https://www.secunews.be/fr