Assassinat à Sint-Lievens-Houtem

À la demande du Juge d’instruction du parquet de Flandre orientale, division Audenarde
Lieux
Sint-Lievens-Houtem
Date

Le samedi 28 octobre 2023 vers 13h15, un homme inconnu est entré soudainement au domicile de l'avocate Claudia Van Der Stichelen situé dans la Eiland à Sint-Lievens-Houtem.

Son fils, Viktor, a été alarmé par les cris de sa mère et est descendu de l’étage et a vu l'agresseur en bas des escaliers. Il était en possession d’un revolver et d’un maillet. L'homme a demandé à l'avocate si elle était bien Claudia Van Der Stichelen. Elle a confirmé et a tenté de s'enfuir vers la porte d'entrée. L'individu l'a poursuivie dans le jardin avant de la maison. Pendant ce temps, Viktor a rejoint sa chambre, a pris un pistolet à plomb, a appelé les services d'urgence et est venu en courant pour aider sa mère qui se trouvait face à face avec l’agresseur dans la cour. Viktor a crié à l’homme qu'il devait laisser sa maman tranquille. À ce moment-là, l'agresseur s'est retourné, a tiré trois fois sur Viktor puis a abattu Claudia. L'auteur a pris la fuite en direction du marché de Sint-Lievens-Houtem. Il n’a pas été vu sur le marché et la police pense qu'il aurait pris la fuite à travers les bois et les prairies.

L’auteur est âgé entre 50 et 80 ans. Il a la peau blanche, mesure plus de 1m80 et est de corpulence normale. Il a un front ridé et les cheveux gris clair avec une implantation haute. Il a de grandes oreilles et un grand nez. Il se tient droit et s’exprime dans un dialecte flamand oriental. Le jour les faits, il portait une salopette bleu-gris et des bottes vertes. Les témoins décrivent l'agresseur comme un agriculteur ou un ouvrier. Il était en possession d’un revolver argenté et d’un maillet avec une tête en caoutchouc.

Au moment des faits, un témoin a aperçu un homme qui marchait sur le parking Hofkouter situé à quelques centaines de mètres du domicile de la victime. Cet homme ressemblait beaucoup à l'auteur. Il portait également une salopette bleu/gris et des bottes vertes et était en possession d’un sac à dos. Il pourrait s’agir l'auteur.

Les enquêteurs demandent aux personnes qui auraient vu un homme en salopette sur le parking Hofkouter ou dans les environs de se manifester. Il se pourrait que l’auteur soit monté dans une voiture. Toute information est précieuse pour l’avancée de l’enquête.

La discrétion est assurée.