Zennah, premier chien "moeurs" de la police belge

Ce mardi 21 septembre, la Direction d'appui canin de la Police Fédérale a présenté au grand public le tout premier chien "mœurs" de Belgique. La chienne Zennah peut aider le labo à localiser des traces de sperme lorsque celles-ci sont difficilement détectables, par exemple sur une pelouse ou dans un vaste bâtiment. Elle peut donc s'avérer utile pour aider à résoudre des dossiers de mœurs compliqués. 

zedenhond

Lorsque, par exemple, une victime déclare avoir été violée par un inconnu sur un chemin de campagne mais ne se souvient pas de l'endroit précis des faits, le chien "mœurs" peut apporter son appui. Zennah va fouiller toute la zone et localiser exactement les traces de sperme. Le labo pourra alors préserver les traces, puis procéder à une analyse ADN qui mènera peut-être à l'identification de l'auteur.

Il s'agit là d'un exemple parmi d'autres des nombreux cas où un chien "mœurs" peut s'avérer utile. Chaque année, plus de 4 000 faits de mœurs sont signalés à la police. Pour à peu près un tiers d'entre eux, l'auteur est inconnu (en tout cas initialement). Des traces biologiques comme le sperme sont extrêmement importantes en vue de l'identification de tels auteurs. Lorsqu'il n'est pas possible de savoir immédiatement s'il existe des traces et où elles se trouvent, le chien "mœurs" peut être utilisé pour compléter les moyens dont dispose le labo de la police technique et scientifique, qui procédera ensuite à la préservation et à l'examen de ces traces.  

zedenhond 2

Le projet "chien mœurs" de la Direction d'appui canin de la Police Fédérale a été lancé en 2021, sur la base d'expériences menées à l'étranger. La discipline des chiens de détection "mœurs" trouve ses origines en Norvège, où ces chiens sont utilisés depuis de nombreuses années déjà. Aux Pays-Bas également, la police a lancé un projet similaire en 2015 et, depuis 2020, peut compter sur huit chiens répartis dans cinq équipes. Au cours des deux dernières années, 38 interventions positives sur 181 ont été enregistrées chez nos voisins d'outre-Moerdijk.

Zennah a été offerte à la Police Fédérale par la police néerlandaise.  Sa formation est à présent terminée et elle est désormais opérationnelle. Ses performances seront évaluées en permanence et, si nécessaire, le projet sera réajusté. Un deuxième chien devrait pouvoir être formé cette année encore.

zedenhond

Nous nous efforçons d'innover et de développer une expertise dans différents domaines", déclare Rony Vandaele, directeur de l'appui canin à la Police Fédérale. "Le projet de chien "moeurs" s'inscrit parfaitement dans le plan national de sécurité, dont la lutte contre les infractions sexuelles est l'une des priorités. Nous espérons obtenir des résultats positifs avec Zennah, dans l'intérêt des enquêtes et des victimes à travers tout le pays.