Une opération de police mène à l'arrestation de 5 suspects de vols aggravés et à la saisie de 10 véhicules

BRUXELLES, 27/03/2018. - Suite à la recrudescence de vols ‘garage’ enregistrée ces dernières semaines dans divers arrondissements, le service Banditisme de la Police Judiciaire Fédérale (PJF) de Namur a initié début mars une enquête qui a rapidement porté ses fruits. Un butin considérable composé notamment de voitures, bijoux, montres et GSM a ainsi été découvert.

 

Une technique de vol connue
La technique dite du vol ‘garage’ consiste pour ses auteurs à pénétrer dans une habitation, le plus souvent par effraction, pour s’emparer des clefs du ou des véhicules des occupants. Les enquêteurs namurois ont détecté une bande installée à Monceau-sur-Sambre, et des observations ont permis de préciser les modes opératoires des individus ciblés. Toutes les nuits, ces malfaiteurs sillonnaient les villes et villages des arrondissements de Charleroi, du Brabant wallon et de Namur notamment, procédant par véritables raids avec comme butin de nombreux véhicules.

Pour ce faire, ils utilisaient des voitures préalablement volées (notamment Audi A4 et Q3). Sur les dix jours précédant l'arrestation des malfaiteurs, pas moins de dix véhicules ont pu être récupérés par les services de la PJF.

Lors de ces virées nocturnes, les suspects ont aussi perpétré de nombreux vols et tentatives de vols ‘cargo’, ayant pour cible la cargaison des camions, le plus souvent des semi-remorques, stationnés sur les aires d’autoroute.

Dernièrement, les malfaiteurs ont franchi un cap supplémentaire lorsqu’ils ont commis un vol avec violences dans la région namuroise, usant d’un spray lacrymogène à l’encontre d’une voisine de l’habitation qu’ils cambriolaient.

Des arrestations mouvementées
La nuit du jeudi 22 au vendredi 23 mars 2018, une opération organisée par la PJF de Namur en collaboration avec les unités spéciales de la Police Fédérale, a permis l’interception, en deux phases successives, de cinq suspects. Durant cette nuit, les suspects se sont déplacés à bord de deux véhicules différents, une Audi et une VW Golf, en traversant les arrondissements précités avant de regagner Monceau. Pendant ce raid, ils ont dérobé une camionnette Fiat Ducato et une Nissan Qashqai dans l’entité de Villers-la-Ville (Brabant wallon).

La première interception, qui concernait trois auteurs se déplaçant à bord d’une Audi Q3, a eu lieu, le vendredi, aux environs de quatre heures du matin, sur le parking d’une station-service de Courcelles. Un des suspects a tenté de s’enfuir mais a rapidement été maîtrisé par les membres des unités spéciales.

La deuxième phase de l’opération a permis l’interpellation, vers 7 heures du matin, de deux autres suspects ayant également tenté de s’enfuir. En effet, après avoir fait mine de répondre aux injonctions des policiers, ils ont délibérément foncé vers l’un d’eux à bord du véhicule VW Golf qu’ils utilisaient. Des coups de feu ont été tirés par les policiers en direction des pneus du véhicule, sans faire de blessé. Peu après, la voiture s’est immobilisée, mais les suspects ont à nouveau tenté de se soustraire à l’intervention de police. L’un d’entre eux s'est blessé en chutant dans un escalier menant à la Nationale 5, tandis que son comparse s'est brisé les deux jambes en sautant du pont surplombant le ring de Charleroi. Il a été transporté en ambulance à l’hôpital Notre-Dame de Charleroi.

Les cinq personnes arrêtées sont des hommes âgés de 18 à 24 ans, tous en situation illégale dans notre pays. Des vérifications sont en cours pour déterminer la véracité des identités qu’ils ont déclinées. Un des individus est déjà connu des services de police, sur base de ses empreintes digitales, pour des faits de vol avec violences.
Les cinq hommes ont été placés sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction et sont détenus dans quatre établissements pénitentiaires de la région.

Un butin considérable
Outre les dix véhicules évoqués, un butin très important a été retrouvé dans l’immeuble occupé par les malfaiteurs, ainsi que dans des boxes de garage loués par ces mêmes individus.

Des articles en grande quantité proviennent manifestement de vols ‘cargo’. Parmi ces articles, on retrouve notamment: 216 taques vitro-céramiques, 35 groupes électrogènes, des colis entiers de produits cosmétiques, des fardes de cigarettes et des dosettes de café par grands conditionnements. D’autres objets constituant sans doute le produit de cambriolages dans des habitations ont également été retrouvés : bijoux, montres et GSM. Plusieurs clefs de voiture ont aussi été récupérées. Enfin, des armes blanches et quatre armes à feu ont été saisies, ainsi qu’une somme de 18.000 euros en argent liquide. L’inventaire est toujours en cours.

Un camion, trois camionnettes et plusieurs véhicules ont été nécessaires pour emmener la totalité des objets volés. Une grande part du travail d’enquête reste à effectuer et consistera en l’identification des préjudiciés des vols dont le butin a été retrouvé.