Le team FAST arrête un dangereux fugitif qui avait disparu juste avant sa condamnation

Le 31 mai 2022, quelques minutes à peine avant d’être condamné à une peine de 9 ans d’emprisonnement par le tribunal correctionnel de Louvain pour des faits de vol avec diverses circonstances aggravantes, A. El Haouari avait détaché son bracelet électronique. Depuis lors, on avait perdu la trace de ce dangereux fugitif, qui mettait tout en œuvre pour ne pas être repéré. Jusqu’au 31 août, trois mois jour pour jour après son évasion, où il a pu être arrêté à Merksem.

Depuis son évasion, El Haouari faisait l’objet de recherches très ciblées. Il a pu être arrêté mercredi dernier par le Fugitive Active Search Team (FAST) de la Police Fédérale, en collaboration avec la Police Locale d’Anvers et des unités de la Police Judiciaire Fédérale. Une fois arrêté, l’individu a été incarcéré à la prison d’Anvers. Il est mis à disposition du tribunal de l’application des peines d’Anvers.

Douze arrestations en à peine cinq semaines

L’arrestation d’El Haouari clôture un mois particulièrement productif pour le FAST : en août 2022, dix fugitifs recherchés par le team ont pu être arrêtés dans notre pays. Le FAST a encore complété cette série avec deux nouvelles arrestations les deux premières journées du mois de septembre. Le chef de service Gerry Van Loock se montre dès lors satisfait : « Non seulement du nombre élevé d’arrestations, mais surtout de la lourdeur des peines auxquelles ces individus ne vont plus pouvoir se soustraire. Les fugitifs que nous avons pu arrêter ces dernières semaines ont ensemble été condamnés à des dizaines années d’emprisonnement. Deux d’entre eux ont même été condamnés à perpétuité. C’est la raison d’être de notre travail : que de tels criminels puissent enfin être mis sous les verrous. »

D’après le commissaire Van Loock, le succès du team FAST est dû à une combinaison de facteurs. « Grâce au cadre légal créé en 2019, nous avons à notre disposition tout un arsenal de méthodes modernes pour rechercher des fugitifs. Cela a renforcé notre efficacité. À cela s’ajoutent des éléments cruciaux comme un excellent travail d’équipe et une bonne collaboration avec d’autres services. Au sein du FAST, nous collaborons non seulement avec d’autres unités de la Police Fédérale et des zones de la Police Locale dans notre pays, mais entretenons également des liens très étroits avec les équipes FAST à l’étranger. »