La famille BOB s'agrandit !

BRUXELLES, 01/02/2018. – Durant la campagne BOB hiver 2017-2018, entrecoupée des fêtes de fin d’année, les services de police ont accordé une attention particulière aux contrôles d’alcoolémie et/ou drogues. Les résultats collectés montrent une évolution positive.

Durant cette édition, l’accent fut mis sur des dispositifs mobiles et orientés sur la base d'indicateurs qualitatifs afin de faire mieux correspondre les actions de contrôles aux moments à risque. L’objectif était notamment de pouvoir réagir rapidement aux signalements sur les réseaux sociaux car ils envoient aux conducteurs des alternatives plus élevées aux risques d'accident.

Lors de cette nouvelle édition hivernale BOB, 438.800 tests (tests d'haleine + pré-tests négatifs) ont été effectués, dont 2,1% se sont avérés positifs. A titre comparatif, lors de l’édition précédente (campagne BOB hiver 2016-2017), 2,3 % des conducteurs contrôlés roulaient sous l'influence de l'alcool. Ces résultats semblent donc confirmer la tendance positive déjà observée lors de la précédente campagne.

La Police Fédérale et la police locale entendent poursuivre ce type d’action à l’avenir. Rouler sous influence demeure un grand danger sur nos routes. En 2016, on comptait encore 4300 accidents de roulage impliquant au moins un conducteur sous l’influence de l’alcool. Cela signifie qu' un accident corporel sur 8 est dû à l’alcool.

La sécurité routière demeure une priorité fondamentale pour la Police Fédérale qui s’investit tout au long de l’année dans cette problématique. Le triste constat annuel du nombre de victimes sur nos routes doit encore chuter fortement.

www.statistiquescirculation.policefederale.be