Faux médicaments et faux accessoires médicaux : la police met en garde contre les arnaques en ligne

BRUXELLES, 23/03/2020. – Des criminels profitent de l'agitation causée par le Covid-19 dans notre pays pour arnaquer les consommateurs sur Internet. Des sites web malveillants vendent par exemple de faux médicaments, accessoires médicaux ou compléments alimentaires. La police appelle chacun à la prudence.

En raison de l'actuelle crise du coronavirus, de nombreux citoyens sont inquiets ou angoissés. Certains criminels en profitent pour arnaquer les consommateurs sur Internet, en vendant notamment de faux médicaments, accessoires médicaux ou compléments alimentaires. Ils prétendent que ces produits et médicaments peuvent aider à se débarrasser du virus, ou en tout cas à l'atténuer.

Une large gamme de produits sont proposés en ligne, avec la promesse de vous protéger contre le coronavirus ou de vous en guérir. L'efficacité de ces produits n'est généralement pas (encore) prouvée. Il est même possible qu'ils aient des effets secondaires dangereux.

Il s'agit entre autres des produits suivants :
•    Masques
•    Vaccins non autorisés
•    Purificateurs d'air
•    Compléments alimentaires
•    Huiles essentielles
•    …
 
La police demande à chacun d’être particulièrement vigilant à l’égard des sites web proposant de tels produits et, surtout, d'effectuer ces types d'achat dans des pharmacies agrées.

Selon une étude récente de l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) et de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les médicaments occupent la 10e place sur la liste des produits contrefaits les plus populaires, et représentent une valeur totale de 4,4 milliards de dollars.
Si vous souhaitez commander des médicaments sur Internet, passez uniquement par une pharmacie agréée par l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS). Vous trouverez une liste des pharmacies en ligne agréées sur leur site.