Des unités spéciales peuvent simuler votre appartement

Le lundi 20 mai 2019, les unités spéciales de la Police Fédérale ont officiellement inauguré leur nouveau centre de formation : the EU Police Intervention and Response Training Centre of Excellence (EU-PIRTCE). Financé par la Commission européenne, ce centre de formation fournit du matériel et des installations de haute qualité nécessaires pour former des policiers et des policières dans différentes situations afin qu'ils puissent mieux réagir en cas d'attaque terroriste. Le centre de formation sera utilisé par les forces de police belges et européennes.

Différentes possibilités

Le centre de formation dispose, entre autres, d'une construction intérieure modulaire et adaptable. Cela signifie que différentes configurations sont possibles, ce qui permet de simuler différents environnements et situations (par exemple : maisons, appartements,...). Ceci est nécessaire pour former les compétences spécifiques des différentes unités de police, afin qu'elles ne s'entraînent pas à chaque fois dans les mêmes locaux.

En outre, il est possible de créer un environnement dans lequel les participants apprennent à analyser rapidement une situation, avec les tâches et les défis correspondants auxquels ils doivent faire face. Cela se fait au moyen de simulateurs de lumière et de fumée, de vidéo et de logiciels informatiques. 

Le projet propose également des formations sur mesure. Ces formations se composeront de différents modules qui simuleront différents types de situations. Cela peut aller de la formation de base à une intervention risquée (par exemple une attaque avec des armes chimiques, biologiques, radioactives ou nucléaires (CBRN-E).

Pas seulement pour les unités spéciales

En cas d'événement terroriste, il est de la plus haute importance de réagir de manière adéquate et cohérente. Les différentes forces de police au sein de l'Union européenne doivent être en mesure d'améliorer encore leurs connaissances, leur préparation et leurs compétences pour assurer un niveau élevé de sécurité. Toutefois, cela ne se limite pas aux unités spéciales. En effet, ce sont les policiers qui sont les premiers sur les lieux d'une crise qui sont souvent insuffisamment formés ou informés pour réagir adéquatement jusqu'à l'arrivée sur les lieux des unités spécialisées. Il est donc nécessaire d'améliorer les connaissances et l'état de préparation de tous les policiers afin qu'ils soient en mesure de réagir adéquatement aux attentats terroristes.

Ce projet des unités spéciales de la Police Fédérale belge répond à un réel besoin dans ce domaine.

Coopération européenne

La création de l'EU-PIRTCE est une coopération entre les forces de police belge, néerlandaise et luxembourgeoise. Ce centre de formation ultramoderne sera également ouvert à tous les États membres de l'UE. Le centre de formation, qui est conforme à la politique européenne de la DG HOME, sera offert à d'autres forces de police étrangères. Une coopération étroite avec les services de la DG Affaires intérieures de la Commission européenne garantira que les programmes de formation et d'information sur le mécanisme seront mis en conformité avec les principes, entre autres, du réseau européen.

Nouvel élargissement

Le projet EU-PIRTCE fait partie d'un projet national plus large de la Police Fédérale belge. L'objectif est d'élargir les possibilités du projet PIRTCE de l'UE dans un proche avenir avec de nouvelles fonctions telles qu'un stand de tir moderne, une infrastructure pour la formation avancée à la conduite, une infrastructure pour la formation spécialisée dans le domaine des transports publics (par exemple, train, métro, bus).

Autorités présents

Le centre de formation a été officiellement ouvert en présence des autorités suivantes :

  • Sir Julian King, Commissaire européen chargé de l'Union européenne pour la sécurité
  • Pieter De Crem, Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité
  • Koen Geens, Ministre de la Justice
  • Marc De Mesmaeker, Commissaire général de la Police Fédérale 
  • Harald Gonner, Chef du Bureau exécutif de l'Atlas