Campagne BOB hiver 2016-2017 : plus de tests, moins de conducteurs sous influence

BRUXELLES, 08/02/2017. - La dernière édition des campagnes BOB, organisée du 25 novembre 2016 au 30 janvier 2017, a été une réussite. Même si la police a actuellement fort à faire pour assurer la sécurité, notamment en raison de la menace terroriste, elle accorde toujours une priorité absolue à la sécurité routière.

En ce qui concerne l'évolution, nous constatons clairement que les conducteurs prennent de plus en plus conscience des dangers que comporte la conduite sous l'influence de l'alcool. De manière générale, nous observons que plus le nombre de contrôles augmente, moins on enregistre de personnes en état d'ébriété au volant.

En dépit de cette note positive, on ne peut toutefois ignorer le lien entre les accidents et les conducteurs sous influence. Même s'il y a toujours davantage de tests et moins de conducteurs sous influence de l'alcool, nous ne devons pas perdre de vue qu'un accident corporel sur 7 est dû à l'alcool. Les nuits de week-end, il s'agit même de près de 1 accident corporel sur 2. Il faut donc poursuivre les efforts en matière de sensibilisation et répression afin d'induire un changement de comportement chez tous les conducteurs.

En outre, il convient de ne pas négliger l'influence des réseaux sociaux sur lesquels les usagers de la route signalent la présence de contrôles de police. C'est la raison pour laquelle la police intégrée a aussi mis en place des dispositifs de plus petite envergure, mais mobiles. De la sorte, la probabilité de se faire contrôler augmente.

La police intégrée insiste sur le fait que la fin de la campagne BOB ne signifie pas la fin des contrôles. Les conducteurs doivent avoir conscience qu'ils peuvent être soumis à un contrôle de la conduite sous influence à tout moment, même en dehors d'une campagne BOB et en dehors des actions intégrées de grande envergure telles que « un week-end sans alcool au volant ».

​Les résultats de la campagne BOB hiver 2016-2017 sont disponibles (dès 10h00) sur notre site internet : www.statistiquescirculation.policefederale.be